16815 références
87,5 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
BlogBalam édition 2023 : coup de coeur sur deux coloris, by Tom Couchoud
Balam édition 2023 : coup de coeur sur deux coloris, by Tom Couchoud

Balam édition 2023 : coup de coeur sur deux coloris, by Tom Couchoud

memel
19 sept. 2023

Bonjour à tous, 


Je suis ravis de vous retrouver ici pour parler d’un sujet qui me tient particulièrement à coeur : la pêche aux swimbait et plus particulièrement avec le fameux Balam. Cette année, nous vous proposons 3 coloris créés spécifiquement pour la France en collaboration avec Madness et il sera ici question de mes deux coups de coeur : le coloris « Rotengle » et le « Mat Albino ». 

Le « Mat Albino »


L’an passé, j’ai eu la chance d’avoir l’opportunité de travailler avec mes collègues sur un projet d’élaboration d’un nouveau coloris. En grand fan du coloris Odorya Chart du Balam (en photo à droite), je voulais créer un coloris dans le même esprit, c’est à dire avec des teintes très agressives, mates et claires. 

En effet, cette combinaison de propriétés permet au leurre d’être ultra repérable et de paraitre bien plus gros qu’il ne l’est réellement. On a ainsi un coloris en parfaite adéquation avec l’idée du Balam : proposer un leurre d’une taille presque démesurée pour surprendre les poissons et jouer sur leurs réflexes.

Ainsi, vous retrouverez sur le Mat Albino différentes couleurs qui ont toutes pour dénominateur commun le fait d’offrir un fort contraste avec toutes les teintes d’eau possibles et imaginables. À savoir : du orange, du jaune, du blanc et du rouge le tout couronner par une finition « mate ». Difficile de faire plus agressif … 

Pour quelles conditions ? 


Dans toutes les eaux couleur thé comme vous pouvez retrouver dans les lacs du massif central, dans les lacs landais, dans la Loire ou encore dans les étangs de Bretagne et dans les pays nordiques, le mat albino sera clairement à essayer peu importe les conditions météo. Dans ces milieux là, il s’agit clairement du premier que je vous conseillerais de mettre à l’eau pour prendre la température sur le niveau d’activité des poissons. En effet, même dans ces eaux sombres, il sera difficile pour les brochets de ne pas le voir. Ainsi, s’il ne se passe pas quelque chose rapidement (ne serait-ce qu’un suivi) c’est soit qu’ils ne sont pas là où vous les chercher, soit que le Balam n’est pas la meilleure option.  

En eau claire et «bleutée » comme sur les lacs alpins ou encore le Rhône, je vous conseille particulièrement le Mat Albino dans les conditions de faible luminosité. Cela peut être aux extrémités de la journée ou lors de journées nuageuses.

Vous pouvez également le sortir lorsque l’eau devient un peu blanchâtre comme cela se produit parfois sur les lacs alpins, le Rhône et le Rhin. Cela peut être due à une arrivé d’eau de fonte de neige ou lorsqu’un coup de vent a brassé les bordures. Je pense notamment à des lacs comme ceux du Verdon ou Serre-ponçon qui ont tendance à blanchir lorsque des vagues frappent les bordures. 

En bref, c’est un coloris bien plus polyvalent que l’on peut le croire et je mise très fort sur lui pour faire tomber de gros poissons aux quatre coins de la France dans les années à venir ! 

Le « Rotengle »


À première vue, ce coloris laisse une sensation de « déjà vu » pas franchement engageante mais c’est en ce penchant sur les petits détails que l’on distingue les subtilités qui sont parfois décisives au bord de l’eau ! Tout d’abord, un élément que tous ceux qui utilisent régulièrement des swimbait apprécieront : un marqueur orange sur la tête.

Ce marqueur n’est pas du tout destiné aux poissons, il est fait pour aider le pêcheur à garder un contact visuel sur le leurre. En effet, la pêche du brochet avec ce type de leurre se pratique très souvent dans des zones peu profondes abritant tout ce qu’aime les brochets pour s’embusquer (herbiers, bois morts, etc …) et il est souvent décisif de passer proche de ces caches sans toutefois les toucher. Performer dans cette situation sans pouvoir garder un oeil sur le leurre est beaucoup plus difficile. Ainsi, l’objectif de ce tague orange est de vous permettre de ne pas perdre le balam de vu. Vous retrouverez aussi ce détail sur le coloris Rainbow trout. 

Un autre détail qui ne saute pas forcément aux yeux est la transparence de son ventre. Personnellement, c’est quelque chose que je n’avais pas cerné au premier regard et qui a son importance dans certaines conditions. 

Pour quelles conditions ? 


Sa teinte globale assez naturelle et bleutée ainsi que sa légère transparence le rende tout indiqué pour les eaux claires et bleutées notamment pour les journées les plus ensoleillées. C’est d’ailleurs dans cette situation que j’ai pu le tester la première fois avec à la clef un superbe poisson de 116 centimètres ! De quoi se mettre en confiance ! 

Habituellement, c’est le genre de coloris que je ne sors pas souvent ailleurs que dans les lacs alpins ou sur le Rhône mais je sais que certains l’utilisent avec pas mal de résultats dans des eaux acides où l’association « Bleu-Jaune » fait parfois vraiment la différence. 



Je reçois beaucoup de messages sur les réseaux concernant les coloris de Balam alors j’espère que cet article aura pu vous aider et serais ravis d’avoir vos retours ! 


À bientôt et bon shopping


Tom Couchoud.