11798 références
89,3 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
BlogCompte rendu et enseignements du mois de mai
Compte rendu et enseignements du mois de mai

Compte rendu et enseignements du mois de mai

Tahitifish
28 mai 2022
Bonjour à tous, 
 
Le mois de mai touche à sa fin et il est temps de regarder et d'analyser nos sorties. La rédaction de ces articles m'offrent une vision plus posée de ce qui c'est passé. Le mois de mai est toujours un mois que je trouve compliqué. En fait en écrivant ces lignes je remarque que je trouve tous les mois compliqués ! Soit il fait trop chaud et je suis pas content, soit il fait trop froid et je me plains , et quand la température pourrait etre bonne j'en profite pour souligner qu'on est dans une période de transition et que c'est compliqué.... Je vais donc vous donner ma devise professionel que j'utlise toujous à la pêche  : Assume variability; preserve options © Scaled Agile, Inc..  "Accepte les changement et garde toi des options" Une fois la théorie assimilée; passons à la pratique!
 
Sorties 1 :
Nous sommes début mai, je recois un texto de Phillippe : Tt va bien??? . Texto lourd de sens. Il est 6H30 je suis encore dans mon lit ! La bouteille de limoncelo de la veille à eu ma peau. Jamais je suis arrivé aussi vite au bateau avec un retard confortable de 1H30. Autant vous dire que je la ramène pas trop. J'ai fait louper le coup du matin à Guillaume et Phillippe;  d'autres ont été banni du bateau pour moins que ca.....
 
 On tente tout de même le coup du matin sur le sandre mais aucune touche.... on part donc bouffer de la bordure !  Surement à cause d'un type de nourriture quand on trouve un brochet il y en a souvent d'autres autour!  Afin de passer au mieu dans les herbiers naissant nous arrangeons pour que nous leurres descendent le courant!  Le passage dans les herbes est vraiment grande simplifié et l'on peut meme chatouiller les moustches des brochets !
  
C'est moi qui vais ouvrir le bal avec mon blaster shad fire tiger que je vois ce faire avaler profondément par un joli poisson! Avaler telement profond que même le 20 cm de fluoro y passe et que c'est une coupe net au ferrage ! J'ai juste la tristesse de voir le brochet se débattre avec un leurre dans la bouche ! Bon... une commande à repasser rapidement sur Fish and Ship ! Vous savez ce sentiment désagreable du leurre que vous perdez avant même qu'il n'est pu faire un poisson ! A peine 20 mètre plus tard c'est Philippe qui prend une tape inférable; puis Guillaume et enfin tel un mactch de rugby c'est Phillipe qui transforme l'essaie, avec ce magnifque poisson de fleuve ! Le poisson aura mordu sur chatter de chez fox .
 
 
 
Vous noterez peut être que ce poisson qui dépasse les 90 cm est abimé de l'arrière. Manifestement un silure qui à essayé de se s'en faire un hot dog!  Il y a vraiment eut un pic d'activité sur la zone. Le soleil monte et chauffe et nous décidons d'aller chercher de la pénombre ! Je fais ce sandre ci dessous avec un swimjig qui descend une cassure bien nette! Je vous demande d'admirer mon manequin présentateur de poisson! Un homme dans la force de l'age avec un style très sur  ; les grosses femelles en sont fans....Liste des dernières conquettes :-Une grosse parisenne; -Une grosse gourmande
 
 
 
 Aie je besoin de vous dire le leurre qui a été utilisé? Il est évident que c'est le T-Shrit qui a fait toute la différence ! Le super swim jig de chez gunki et en trailer le shad westin  : l'ensemble donne un truc brilant et avec un dos vert ! 
 
Le soleil se voile, Philippe est obiligé de remettre son pull et à cause de lui nous ne ferrons plus de poisson de la matinée! C'est pas faute de lui avoir demandé de mettre la casquette Fish and Ship! 
 
J'ai beaucoup pêché à l'electronique avec la sonde garmin, je n'ai pas fait plus de poisson que Philippe mais j'avais cet avantage de voir à quelle profondeur evoluait mon leurre. L'important dans le live scope ce n'est pas tant de voir les poissons postés que de pouvoir faire nager son leurre de façon chirurgicale au dessus de postes cléfs! En effect les carnassiers sont parfois embusqués et non détetctables, mais en passant au plus près on déclenche des touches! 
 
 Sur la photo ci dessus , le sandre se cachait pile en bas de la dernière marche! Avec le livescope j'ai guidé le leurre dans toute la descente pour prendre la catouche dans le creux de la marche ! 
Niveau matériel cette sortie j'ai surtout peché avec la canne swimbait 809 MB  avec un moulin Daiwa avec un ratio lent et niveau leurre le replicant 23 cm qd il y a avait 4 métres de fond  le Blaster shad quand il y avait 3 à 2 metres de fond et le dunkle 7 pouces dans moins de 2 metres de fond
 
Sortie 2 :
La température est tombée et manifestement cela à réveillé la fraie des brèmes ! Qui dit fraie des bremes dit aussi Silure à vue !  Nous passons donc à coté des zones de fraie des brèmes et lancons nos leurres sur les silures en maraudent que nous croizons! Les petits poissons sont beaucoup plus faciles à leurrer que les gros surtout quand c'est plustôt la fin de la période de la fraie des brèmes et que les silures ont déja vu passer un bon paquet de leurre ! 
Je sortiirais 2 petits silures et nous casserons sur un bon paquet de fish ! Niveau matos j'ai quasiment fait la meme chose que sur la sortie 1. 
 
Pour voir ce que donne une touche a vue au silure c'est ici : https://www.youtube.com/watch?v=NY1_gL1PRZw 
 
Interlude  :
Passons sous silence deux sorties. L'une avortée à cause des orages et ou il aurait fallu férrer ;-) il se reconnaitra et une autre sortie ou la seule touche de la journée aura été une coupe d'un brochet qui aura gobé mon replicant woble 23 cm et engammé les 20 cm de fluroro....Vous me direz surement : encore? Oui ca m'étais jamais arrivé et voila qu'en l'espace d'un mois je perds deux poissons comme ca...1° Maintenant je met 40 cm de fluoro en 80/100 et 2°J'ai vu la bete arriver au live scope ca avait l'air massif, c'est simple avant l'impact j'ai je croyais a un silure.....J'ai eu du mal à m'en remettre... et ma femme n'est absolument pas compréhensive sur ce genre de drame!  
 
 Sortie 3 :
Une fois n'est pas coutume nous décidons avec Phillipe de faire le coup du soir. Radio pêche n'est vraiment pas encourageant et cela se comprends, le fleuve à un débit quasi nul. Les poissons ont besoin de courant pour trouver de l'oxygène! Nous nous dirigeons donc naturellement vers les barrages. Mais après deux heures à gratter dans les barrages, il faut se rendre à l'evidence ils ne sont pas là ou ils ne veulent pas mordre. Nous décidons de rester sur cette stratégie et cherchons toutes les zones ou le courant s'accèlère. Dans cette configuration nous prospectons tour à tour, les resserrements du fleuve, les hauts fond et les débuts d'ile. 
 
Sur une accéleration avant une petite fosse phillipe touche ce poisson au mud digger kaki en faisant une verti oblique derrière le bateau. La majorité des échos se trouvent dans les 5 metres et cela semble logique avec le front froid que l'on vient de se prendre. 
 
Vous noterez que notre manequin poisson n'a pas eu le courage de se mettre en T shirt avec ce froid. J'en profite donc pour faire une demande de sweat à capuche Fish and Ship ! Treve de plaisanterie la soirée avance et je n'ai toujours pas de poisson ! Je m'acharne un peu avec mon  nouveau blaster shad car j'aime bien le paddle inversé qui le rend pechant dans les phase de descente. Cela me permets d'avoir un leurre qui peut aussi bien prendre un gros sandre; qu'un brochet!
J'étais à deux doigts de jouer au jeu: entre un sandre de 80 cm et un Brochet de 95 tu préferes quoi ....que je prends une bonne frappe sur mon leurre.  Apres un combat vite expédié et un poisson qui se décroche dans l'épuisette c'est les cris de joues sur le bateau ! 
 
 
Cris de joie sur le bateau et franches acollades , car  cela fait du  bien! Plus de 2 ans que je n'avais pas fait un sandre de 80 cm ! La session est gagnée! Certains fumeurs sur le bateau grillent leurs clopes après un beau poisson, a défaut d'etre fumeur ou d'avoir du vin à bord, ca sera un grand verre de jus de mangue , quel ambiance sur le bateau :-).
Toujours un petit hommage sur les leurres qui vous font prendre un beau poisson, même si vous l'aurez remarqué le leurre a été reposé délicatement sur la bouche du sandre pour la photo. 
 
 
 
 
 
 On se dit qu'on tient un spot avec nos deux prises mais nous aurons beau tourner; nous ne ferons pas une touche de plus ! Au live scope je continue à trouver de magnifiques boules de blanc mais sans aucun carnassiers autour . Pas exactement sans aucun carnassiers; car en fait je suis choqué du nombre de silures qui tournent dans le fleuve. Honnetement j'ai l'impression qu'il y en a quasiment partout. C'est là ou l'on se rends compte de l'intéligence de ce poisson ! Le soleil tombe inéxorablement et on commence carrément à avoir froid , il est temps de rentrer. 
 
Niveau matos cette fois ci j'etais sur une canne beaucoup plus courte la MB 733 car avec les herbiers beaucoup plus marqués je cherchais à faire des lancers beaucoup plus précis, en revanche toujours un ratio lent. Niveau leurre j'etais sur des leurres moyen, le blaster shad mais aussi le Nitro Shad 120 et le Pulse Shad en 14 cm qui sont des leurres qui bougent des gros volumes d''eau. Des leurres de prospection ideale. 
 
Pour finir petit coup d'oeil à la batterrie  sur ces 3 sessions.
 
 
 Le mois de mai s'acheve. La peche aura été de plus en plus compliquée pour deux raisons principales à mon sens :
1° La baisse significatives des températurs 
2° Le cruel manque d'eau et de débit 
 
Je retiendrais surtout de faire des BDL en fluoro plus long!  
Juin s'ouvre plein d'espoir ! A très bientot ! 
 
Sur ceux à bientôt au bord de l'eau !