12726 références
89,2 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
BlogFraie du brochet : avant et après
Fraie du brochet  : avant et après

Fraie du brochet : avant et après

Tahitifish
01 mars 2022

Bonjour à tous

 

Je vous propose de revenir sur deux sessions dans le privé, une avant et une après le spawn du brochet. Deux sessions compliquées mais toujours riche d’enseignement. Je riens à préciser que pêcher en privé ne rime pas forcément avec folie de touche. C’est vrai que c’est parfois plus facile que dans le public, mais c’est surtout pour moi un laboratoire pour étudier le comportement des poissons. En l'occurence il s'agit d'un etang de 40Hectares sur lequel je suis assez seul (Bien conscient qu'il y a comme partout un peu de gangsta) Après sur le débat de pecher pendant le spawn du brochet : j’ai fait attention à ne pas être dedans pour la simple et bonne raison, qu’à mon humble avis les poissons ne mordent pas pendant cette période.

 
 
 

1ère session avec le Prince Philippe sur son bateau, avant le spawn

 

Après avoir fait le tour du lac sans succès, il faut se rendre à l’évidence, nos pêches lentes au jig et swimbait ne donnent rien. J’arrive à déclencher un suivi au chatter mais le poisson suit le leurre mais ne l’attaque pas. Même constat pour le prince qui fait suivre un poisson avec un spinner. Les conditions sont tops pour nous. Un grand soleil c’est levé et chauffe les berges. Nous décidons d’insister sur les parties les plus chaudes de l’étang.

Philippe décide de passer sur un jerkbait (le rerange) en coloris fire tiger et pêche avec des animations très agressives ! l’avantage de ce leurre ce sont les magnifiques jerks de gauche à droite qu’il exécute au moindre twitch. La sanction ne se fait pas attendre et c’est enfin un premier brochet qui monte au bateau. On pense tenir une piste ! Je passe aussi sur jerkbait, je prends un K-ten en coloris bleu et me mets à jerker également également. Je n’ai pas les qualités princières dans le coup de poignet de Philippe et alors que lui fait rentrer des fish supplémentaires je n’arrive à rien au Jerks. Je décide donc de repêcher au spinner en faisant des pauses et des twichts et les poissons rentrent enfin.

 
 

Le constat de cette matinée est assez simple ! Une fois qu’on a trouvé des zones de la future reproduction on a réussi à faire mordre quelques poissons en les agressant ! Phillipe au Rerange 130, moi au spinner illex crusher. 

 
 
Je ferais 2 poissons et pas mal de suivi et Philippe en fera 6 dans la matinée avec 80% des touches dans la dernière heure.
 
Les deux leurres du jours 
 
 

2 eme session avec Olivier en flat tube et évidement sur le même étang

 

Premier constat très négatif, les spots de l’étang qui donnent habituellement sont complètement vides cette fois ci. C’est d’autant plus dur qu’avec ce beau temps j’étais vraiment plein d’espoir. L'année dernière j'avais fait plus de 15 brochet ds la matinée. La première heure au Jerk et au Chatter n’aura même pas rapporté un suivi.

Nous sommes dans le doute. On sait qu’ils sont là et qu’il suffit de trouver le truc et que la pêche de la matinée peut complètement changer de physionomie. Olivier décide de pêcher plus creux, alors que moi je me décide à pêcher une berge bien au soleil.

Olivier déclenche deux jolies poissons coup sur coup. Il semble que la peche se fasse de facon plus creuse sur des gros swimbait. Olivier pêche avec le Wolf creek.

 
De mon côté un brochet me nargue en suivant mon leurre sans taper dessus. Je change 4 fois de suite et rien n’y fait. Jig / spinner/ jerk / souple…. Rien de rien…non je ne regrette rien, j’ai essayé tout ce que j’avais.

Je me mets donc à pecher plus creux comme Olivier et je fais un joli pike au jig. Quelque temps plus tard, j’en fait un deuxième dans des conditions similaires.

 
 Les brochets ne sont vraiment pas coopératifs. Les voir suivre de longues minutes des jigs sur le fond me fait dire que la peche est très dur et.ou que je n'ai pas trouvé le truc. 
 
Avec cette luminosité, le seul truc qui aura maché aura été de pecher plus profond. Les touche sembalant aloir eu lieu sur le fond vers les 4/5 metres. La sessions se soldera p  ar 5 poissons pour nous deux avec une seule période d'activité.
 
Les deux leurres qui auront fait du poisson
 
Sur ceux , Bons vents , Bonnes Mers  
 
 
 
 
 

Photos