10280 références
88 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
BlogL'hiver, une saison dure et passionnante
L'hiver, une saison dure et passionnante

L'hiver, une saison dure et passionnante

Tom Morand
18 févr. 2021
Bonjour à tous, les temps sont durs, la pêche est fermée et ça commence déjà à me démanger mais pour vous faire patienter je vous emmène avec moi sur une partie de pêche dédiée au brochet mais pas que... Nous sommes le 18 décembre et les températures sont de saison cette fois. Une belle journée froide et ensoleillée s’annonce, nous décidons de mettre voile sur un grand lac landais à la recherche du métré. Cette journée risque d’être particulièrement compliquée puisque l’eau a perdu 2°C en une semaine, les pics d’activités sont cours et très marqués, il ne faudra pas rater le coche. Accompagné d’Antoine et Sam, nous sommes sur l’eau à 7h et nous dérivons sur un grand plateau d’herbes dans 3-4 mètres et je prends rapidement 2 touches très subtiles à la miuras mouse big mais ferre dans le vide. S’ensuit un grand moment de solitude dans lequel nous ne prendrons pas la moindre touche pendant 3 h en passant tous les leurres de nos boites, quand la pêche est très dure comme ça je passe sur un shad teez 16 cm sous plombé pour faire une pêche en traction très lente au-dessus des herbiers et ça permet souvent de faire un poisson. L’animation est validée immédiatement avec un petit poisson qui fait quand même plaisir vu les conditions, je persiste sur cette piste mais plus rien. On décide alors de se diriger dans des profondeurs supérieures à 5-6 mètres avec un léger dépôt d’herbe, je passe sur un esox toy mini (22 cm) pour pêcher toutes les couches d’eau. On entame la dérive sur plusieurs centaines de mètres, je fais des grandes tractions et laisse retomber le tube jusqu’au fond quand tout à coup, en haut de la traction, je me fais secouer lourdement, je ferre mais le poisson se décroche immédiatement, dommage !! Il est maintenant 12h et les températures augmentent, on change complétement de zone pour se rendre sur un haut fond recouvert d’un gros plateau d’herbe avec des cassures dans 4-5mètres aux extrémités, on commence par pêcher le dessus du plateau dans 2-3 mètres et Sam prend rapidement un petit poisson sur son ricky the roach 18cm fire perch mais elle fut la seule touche sur ce haut fond. On se décale pour prospecter les cassures, la pêche est très compliquée est rien ne se démarque, je décide donc de mettre ma grosse valeur sûre, un ricky the roach 14 cm sur 15 gr et de poncer pendant plusieurs heures avec. C’est alors que nous entamons la dérive sur les cassants, je fais du linéaire très lent et ramène mon shad quand d’un coup je me prends une énorme touche à quelques mètres du bateau, je ferre et on voit le poisson se retourner devant nous, le poisson me met immédiatement un gros rush et me laisse juste le temps de desserrer mon frein en urgence. Je le bride et il finit par rentrer dans l’épuisette, je suis refait c’est une bûche, une petite tête mais très massif de corps, un magnifique poisson d’hiver qui fait très plaisir. La toise annonce 99.5 !!!   Le poisson nous remet en confiance mais nous savons que la prochaine touche risque de se faire attendre, en effet l’après-midi fut longue puisque nous n’avons pas pris la moindre touche à trois jusqu’à 17h30. Le coup du soir approche, on pêche une extrémité d’herbier dans 5 mètres sans trop y croire mais Antoine fait un premier petit poisson sur l’Alpha Custom, Big Spoon. La luminosité tombe et je prends parti de passer sur un replicant 14 UV perch pour me faire repérer, je rase le fond en linéaire et lorsque que je dépasse un herbier je laisse recouler derrière bannière tendue, premier passage pendu !!! un pike bien maillé qui valide peut-être le leurre et l’animation. Quelques lancés plus tard en laissant couler derrière un herbier je prends une grosse touche et ça tient bien le fond, le poisson monte et il s’agit d’un joli sandre. Le pattern est validé donc Antoine et Sam passe tous deux sur la même chose, Sam fait immédiatement un petit broc et quelques minutes après je prends une touche monumentale, c’est lourd et c’est encore un sandre qui a englouti mon replicant, le temps de le décrocher et c’est Sam qui est pendu à son tour avec un joli sandre aussi.   C’est de la folie, on prend quasiment une touche par lancé, maintenant au tour d’Antoine d’être pendu avec un joli poisson, cette fois un brochet de 75+ Il nous reste quelques minutes de pêche et je conclu par un joli brochet de 70+ qui clôturera la session, comme quoi il ne faut jamais rien lâcher : Cette session si dure devenue si cool en 30 minutes en est la preuve ! Bilan de la journée concluant avec au total 7 brochets, dont 4 bien maillés ainsi qu’un poisson frôlant le mètre et un beau coup du soir où les sandres se sont invités à la partie.