11798 références
89,3 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
BlogOuverture de la pêche du brochet, la journée de Mel.
Ouverture de la pêche du brochet, la journée de Mel.

Ouverture de la pêche du brochet, la journée de Mel.

Sylvain
05 mai 2022

Ouverture 2022, début des hostilités.

 

Pour remettre un peu les choses dans leur contexte, je finis la saison 2021 dans la difficulté : beaucoup de sorties et très peu de touche. Je suis donc partagée entre l’euphorie de la reprise et mes appréhensions d’une énième taule au brochet...

 

Direction le Rhône, une retenue qui communique avec le fleuve et potentiellement une zone de refuge pour les brochets. Les conditions météo sont bonnes, les chances sont de notre côté.

On connait déjà le spot, sa typographie et on a déjà des infos sur ce qui marche d’habitude, à savoir de gros leurres durs. La zone est peu profonde, de longs plateaux couverts d’herbiers qui remontent jusqu’à 50cm sous la surface et une eau très claire. La pêche du brochet dans son idéal !

 
Tom et son fameux BALAM 300

Mon binôme du jour, Tom Couchoud, attaque la journée au swimbait tandis que j’opte pour un glide. Les premiers suivis tombent, et Tom fait le premier poisson de la saison ! La journée s’annonce bien. Le soleil monte, les touches s’enchainent ! On est confiants, et surtout dans le plaisir : de belles actions au bateau mais aussi de la pêche à vue qui demandera dextérité et self-control, bref tout ce qu’on aime pour une reprise !

 

Beaucoup de pêcheurs sont présents, le constat est flagrant sur ce que veulent les poissons : il faut du gros ! On continue donc sur cette voix, et on ressent bien les pics d’activité à certains moments de la journée. Tom réalise que les poissons sont focalisés sur les glidebait en phase d’activité et réagissent uniquement sur les swimbait animés rapidement en phase d’inactivité. On alterne donc nos approches.

L'Arashi Glide de Storm, coffré dans les règles

Pour l’instant, les poissons sont calibrés entre 60 et 70 cm.

Dans l’après-midi, on retombe sur une zone où les poissons sont clairement en chasse !

Alors que Tom se prend plusieurs touches d’affilé, je vois clairement que je n’ai pas le bon leurre. On change tout ça, et là... c’est parti ! On commence par un “presque-doublé”, deux touches à une seconde d’écart, mais un se décroche. On monte en taille d’ailleurs et on passe la barre des 80 cm.

Deux lancés plus tard, Tom rate un poisson, je lance derrière et c’est soldé par un brochet de 95 cm ! Coup de folie, les brochets sont ensemble et sont bien à table.

Puis quelques lancers plus tard, une touche qui se démarque, un beau remoud sous la surface, Tom aperçoit le poisson avant moi et me jette un “c’est gros”. De quoi monter en pression gentiment !

La canne est pliée, le poisson monte, je le vois ouvrir la gueule et se secouer violement : là j’ai peur.

Tom assure l’épuisettage, on a une vache dans les mains !

 

On tient là un brochet énorme de 114cm. Une action de dingue, qui me fait oublier toutes les précédentes sessions chaotiques... 

 
A l'occasion de ce premier article, on vous offre 10% de remise sur tous les swim et glidebait avec le code BIG10 !