9950 références
88,7 % des produits en stock

Connexion

Valider Inscription

Récapitulatif

Votre panier est vide :-(
Voir nos produits
Blog"Perche party ou comment sauver sa journée de pêche"
"Perche party ou comment sauver sa journée de pêche"

"Perche party ou comment sauver sa journée de pêche"

pierrek
22 juin 2021
Comme vous avez sans doute pu constater dans l'un de mes précédents articles, le début de saison est une période redoutable pour espérer capturer des grosses perches. Contrairement à l'ouverture précédente, nous étions prêts et équipés pour traquer ces poissons d'exception. Vous devez vous en douter, je vous propose aujourd'hui un nouvel article consacré à la perche !
Pour remettre les choses dans leur contexte, nous sommes le lendemain de l'ouverture du carnassier 2021. Notre ouverture en grand lac s'est très bien passée avec pas mal de brochets de tailles moyennes. Nous attaquons donc une nouvelle journée avec pour objectif la capture d'un joli brochet. Les conditions ont changées, il fait gris, froid et il y a pas mal de vent. Adrien et moi commençons à pêcher le brochet, même si nous avions constaté un pic d'activité sur les coups de 11 h la veille, il fallait quand même essayer ! Comme prévu j'ai envie de dire, rien d'extra-ordinaire au brochet, peu de touches et des poissons plutôt modestes. Qu'à cela ne tienne, et si on allait faire un tour à la perche histoire de prendre des touches ? Nous arrivons sur un spot que je connais bien à côté d'une vaste zone d'herbiers où je sais que se tiennent pas mal de grosses perches en début de saison. Je décide de pêcher rapidement en powerfishing histoire de voir où sont les poissons. Cela n'a pas duré longtemps, au premier lancé Adrien est pendu et bingo, c'est une grosse perche. La fête peut commencer !
J'ancre le bateau, j'attrape ma petite Jabbers Fin Raiser montée avec un shad en 4 pouces et c'est parti ! Nous enchainons rapidement de jolies perches, à chaque lancé elles font 40+. Les copains n'étant pas loin et sachant que ça n'allait pas durer, on décide de les appeler pour qu'ils viennent s'amuser avec nous. Les touches fusent, les freins chantent et nous nous régalons avec ces superbes perches qui combattent comme des lionnes. Sur des petites cannes spinning, c'est vraiment de la régalade. Ces poissons sont fascinants tant pas leur puissance que par leurs couleurs. Les viviers sont pleins et les touches finissent par s'estomper, ça sent la fin de l'euphorie. En une petite demie heure nous avons mis au sec 22 perches entre 38 et 45 et les collègues en ont sorti une dizaine également toutes calibrées. Quelques photos et mesures avant de les remettre à l'eau. Fin de ce petit moment de partage et de plaisir avec les copains, on s'est régalé, il est maintenant temps de repartir à la recherche d'un joli broc !
Adrien ne pouvant pêcher que la matinée avec moi, il nous lâche après le casse-croute. Louis me rejoint et fort de nos résultats du matin à la perche, il espère bien s'amuser lui aussi ! La journée n'est décidément pas terrible au brochet, toutefois nous persistons aux heures les plus chaudes, l'eau frôlant à peine les 17 degrés. Les brochets n'étant pas joueurs et sentant Louis trépigner d'impatience, on décide de retourner sur la zone qui avait bien donné sur les perches le matin. C'était à prévoir, elles n'y étaient plus ou alors elles refusaient de toucher aux leurres que nous leur proposions. Déçus, nous repartons sur nos grandes dérives à brochets !
En arrivant sur une vaste zone alternant trous de sable et herbiers assez profonds Louis prend plusieurs touches violentes mais inférables sur un Réplicant 23 cm. Je prends également quelques touches relativement étranges pour émaner de brochets. On creuse la piste des grosses perches. On ancre de nouveau le bateau et attrapons nos petites spinning. Bingo, Louis tombe directement sur une superbe perche de 44. On comprend alors que les touches prises plus haut sur la dérive étaient bien l'oeuvre de perches en folie et non pas de brochets maladroits. On est tombé sur un banc de grosses pizzas bien énervées. On enchaine rapidement 8 poissons de 40 +, que demander de plus ?
Il est clair que cette journée n'avait rien à voir avec celle de la veille, pour ce qui est des brochets en tout cas. On n'a pas réussi à faire de gros poissons, ni beaucoup de poissons. Toutefois, on s'est adapté et on a su être opportuniste pour passer d'une journée pas terrible au brochet à une journée exceptionnelle à la perche. Une nouvelle fois, ces superbes pizzas nous ont sauvé la partie de pêche. Chacun est reparti avec de jolies photos et de superbes sensations, c'était parfait ! A bientôt au bord de l'eau,
Pierre :)