Voilà plusieurs années que les leurres souples type Finesse font leur retour dans nos magasins de pêche mais nombreux sont encore les pêcheurs qui tournent le dos à ce type de leurre.

Combien de fois mes collègues, clients ou même compétiteurs rigolent lorsque je monte ces leurres sur ma canne. Alors oui pour les pêches verticales, ces leurres ont leurs places dans vos boites mais pourquoi ne pas les utiliser pour des pêches de prospection…

 

Contrairement aux shads, les queues des finesses ou slug sont démunies de paddle et par conséquent n’émettent pas de pulsations en animation linéaire. En revanche, ils vont créer d’autres types de perturbations et notamment des vibrations plus subtiles et peut-être plus naturelles et déplaceront également de l’eau de part leur volume.

 

Sur certains spots très connus, la pression de pêche influence inévitablement le comportement des poissons qui connaissent parfaitement la musique et deviennent très difficiles à faire réagir avec des techniques « classiques » en dehors des périodes des pics d’activités. C’est sur des pêches difficiles ou sur ces critères que ce type de leurres peut vraiment faire la différence.

(Perche du Grand Large au SAKAMATA 8 pouces)

 

J’utilisais principalement ces leurres en gravière ou fleuve mais sur mes pêches en lac alpins je n’avais pas encore su trouver le montage ou le leurre adapté ainsi que le bon compromis… Les leurres du marché n’étaient soit pas assez longs ou beaucoup trop fin ou parfois même trop souple. Vous me direz, plus c’est souple mieux c’est … et bien pas forcement et notamment sur des pêches dynamiques ou dans d’importants volumes d’eau où l’on a besoin d’une plus grande réactivité de la matière et d’une meilleure fluidité du leurre.

 

Après l’avoir testé et validé sur mes pêches finesse, la team Fishconection me propose de le tester en lac alpins. Les poissons etaient plutôt actifs en début de journée avec plusieurs poissons prient aux shad mais lorsque les touches ont commencés à s’espacer en milieu d’après midi, je me souviens encore Olivier monter le SAKAMATA et lancer au milieu des bancs de perches en traction très haute et rapide. Premier lancé, poisson!!! Et il m’a piqué plusieurs poissons alors qu’au shad je ne touchais plus rien. J’ai été bluffé car j’avais testé des nombreux finesse en lac alpins mais sans avoir de résultats vraiments concluants, du coup je me suis renseigné et spécialiser sur ce leurre si étrange…

D’ou vient-il ???

Le SAKAMATA SHAD est fabriqué par la marque DEPS, une petite entreprise nippone mais qui compte parmi les plus populaires au Japon et qui a fait de la traque des poissons trophées sa marque de fabrique en développant des produits uniques, à son image. L’esprit de la marque n’est pas tant la compétition ou la rivalité entre pêcheurs, mais plutôt la recherche d’un certain style de vie : l’art et la manière d’attraper des poissons d’exception.

Ses caractéristiques :

Le SAKAMATA shad est un leurre à la forme atypique…  Il se distingue des finesse « classiques » par la présence de deux ailettes sur ses flancs. La matière plastique du leurre est très tonique sur le corps avec une queue très souple ce qui permet d’adapter tout type de montage et de le faire pêcher dans toutes les couches d’eau…sur TP lourde, légère, en weightless, à la verticale, en traction, en trailer…. bref c’est le finesse polyvalent.

 

Le SAKAMATA shad est très dense (adjonction de sel dans sa matière), cette densité combinée à sa forme permet de réaliser de très longs lancés sans que le leurre ne tourne dans tous les sens dans les airs et également de réaliser des skipping avec une facilité impressionnante (ricochets).

 

Mes montages !!!

En verticales et pour les pêches light

 

En verticale, les ailettes vont équilibrer le leurre et prendre appuie au courant qui va mettre légèrement en mouvement sa queue très souple en créant des vibrations fines et discrètes. Idéale pour les sandres éduqués.

En le montant sur une tête plombée light ou en weightless, vous pourrez le jerker. Grâce à son équilibrage et ses ailettes qui vont prendre appui sur l’eau, le Sakamata va se désaxer de gauche à droite telle un jerk bait. Et lors de la descente, il planera comme une feuille morte. Idéal pour les pêches lentes.

 

En lac alpins

 

Pour les pêches planantes entre deux eaux je le monte avec une tête plombé type tire-bouchon (Screw-in Jig Head) entre 5 et 15 gr selon la profondeur. Sur ce montage je préfère mettre un stinger sur le dos du leurre afin qu’il soit équilibré à plat et qu’il tremble sur lui-même lors des pauses. Pour ce qui est de l’animation, des tirées sèches et rapide pour le faire jerker avec des longues pause bannière semi tendue.

 

 

 

En montant le leurre avec une tête plombée plus lourde (de 15gr à 30gr) selon la hauteur des fourrages et surtout en l’armant avec un triple en tête, le leurre va percer l’eau à la descente et va descendre en spiral grâce aux appuie des ailettes. Pour ce qui est de l’animation, de la traction rapide et haute en laissant la bannière légèrement détendu. Vous pourrez aussi le monter facilement en montage 360° afin qu’il descende moins vite du nez.

 

 

N’hésitez pas à changer vos habitudes et à prospecter au finesse en ajustant précisément votre montage et armement afin de présenter au mieux vos leurres !!! Vous allez avoir des surprises…

Bonne ouverture à tous et à bientôt sur l’eau !!!