En ce dimanche de fin Novembre, nous avons décidé avec Clément d’essayer de faire une journée au Black-bass sur la rivière Lot.

En effet les températures extérieures sont encore douces, et la température de l’eau en surface avoisinant les 12,5C est un bon présage pour une activité constante des poissons. Le poisson fourrage commence à ce ressembler et quitte progressivement les bordures. On espère juste que les nuages vont se dissiper pour que le soleil puisse percer un petit peu la surface de l’eau.

Le matin sur une idée de Jean-Mi nous attaquons un bief très aval qui à la particularité d’être peu profond et ou le courant s’accélère dans le Lit de la rivière à cause des épis qui servent à le stabiliser. Nous espérons trouver des poissons en chasses autour de ces épis.

En fin de matinée le vent forcit sérieusement, et après avoir fait tourner minnow, lipless, et autres spinnerbait en péchant les bordures d’herbiers ensoleillés, sans enregistrer le moindre signe de vie, nous devons nous résoudre à changer de plan.

Nous décidons de remettre le bateau sur la remorque et de rejoindre Sylvain qui vient juste d’arriver sur un bief un peu plus en Amont.

Nous le rejoignons vers 13h, accompagné de Stéphane, ils commençaient à sonder afin d’observer les premiers rassemblements de poissons fourrages. Nous prenons le temps de grignoter un bout sur la cale de mise à l’eau avant de ré-attaquer.

Nous entamons une pêche de saison, en power-fishing, le jeu consiste à essayer de faire réagir les poissons au plus près des obstacles se trouvant dans peu d’eau. Et c’est au chatterbait que nous allons rapidement capturer les premiers poissons.

Une pêche plaisante que nous allons dérouler toute l’après midi, les poissons réagissent au moment où le chatterbait vient frotter les troncs immergés.

En cette fin de saison la taille moyenne des poissons est vraiment chouette. Nous allons en 4h de pêche prendre 11 black-bass entre 35 et 50 cm.

Deux belles perches vont également ce joindre à la fête.

Vers 17h30, il nous faut nous résigner à stopper avec la tombée de la nuit, même si dans ces conditions on aurait tous souhaités pouvoir pêcher une paire d’heures supplémentaires..

Les poissons s’alimentent et font du gras pour l’hiver. Bien présent dans la rivière cette année, mais qui pour de multiples raisons se sont montrés vraiment peu coopératifs. On espère vraiment pouvoir les retrouver l’an prochain, avec des conditions plus favorables pour la pêche.

Ce sont autant de géniteurs qui pourraient frayer l’an prochain, dynamiser la population et apporter du plaisir à de nombreux pêcheurs, mais pour ça il faudrait que les gestionnaires locaux fassent l’effort d’entretenir les zones de fraie.

J’en profite pour remercier tous les membres de l’AAPMA de Fongrave-Monclar qui oeuvrent avec passion pour que ce secteur perdure comme étant un parcours exceptionnel pour la pêche des carnassiers.

 

Micka

 

PS : Sylvain, Clément et moi-même seront en porte ouverte au magasin Quercy-Pêche de Cahors le samedi 15 Décembre, l’occasion de pouvoir échanger avec tous les passionnés du secteur.