Ses deux grands frères, le 18 et le 23cm sont tellements incontournables qu’on en viendrait à oublier que le Replicant Wobble 14cm existe! Ce serait une grossière erreur car c’est un vrai bon leurre dans de nombreuses situations.

A contrario des 18/23cm de la même gamme, le 14cm est parfaitement à l’aise dans des profondeurs de 1m50 à 3m, comme dans ce plan d’eau peu profond d’une centaine d’hectares qui me sert à illustrer cet article (ça date maintenant mais l’époque cadre bien avec les conditions du moment et le froid sec qui s’installe). C’est le genre de profil qui se rencontre un peu partout, des berges en pente douce, un lit peu marqué et une digue qui offre une profondeur d’environ 4m au plus creux. Comme la plupart des leurres prémontés, le Replicant 14 s’exprime pleinement en récupération linéaire. Ses 55g permettent de l’envoyer sans forcer, et en jouant sur l’inclinaison de la canne et la vitesse de récupération on peut même pêcher dans moins d’1m50 d’eau. L’action se passe en décembre, et cette action linéaire à différentes vitesses est très efficace dans l’eau froide sur les brochets…

Mais aussi sur les belles perches…

La densité est parfaite pour couvrir pas mal de surface et ainsi croiser un maximum de poissons actifs…

Lorsqu’on a cerné une zone avec quelques poissons on peut ralentir l’action en pêchant canne haute. Le Replicant a l’avantage de nager très bien à vitesse relativement faible en montrant ses flancs, ce qui est très bien sur le broc en eau froide.

On aurait même intérêt à couper le simple qui n’a qu’un intérêt limité, il peut même gêner l’aspiration sur les perches, d’autant que les leurres que l’on cranke au dessus du fond sont pris par le ventre la plupart du temps. Le triple est alors idéalement placé…

Pour pêcher au Replicant 14 j’aime bien utiliser une canne assez forte comme la Terminator Pro 20/60 (qui est en réalité plutôt une 40/80) dont la raideur va me permettre de planter des hameçons plutôt gros (notamment ce fichu simple), en pêchant avec seulement le triple une canne un peu plus légère conviendrait complètement…

J’utilise donc un moulinet de taille moyenne type Revo SX ou Curado que je garnie de tresse en 20/100 environ. Un long morceau de 35/100 vient faire le lien entre ma tresse et un bout de 90/100 lorsqu’il y a des brochets. Dans les eaux froides et claires de l’hiver j’aime bien avoir cette pointe de discrétion.

Dans la journée, si le soleil veut bien réchauffer un peu l’eau essayer de pêcher un peu plus vite et un peu moins creux, il y a fort à parier que des poissons soient réceptifs sur les plateaux ensoleillés…

Le « 14 » sera dans ma boîte tout l’hiver, car j’en fais un outil de prospection privilégié de ces plans d’eau au fond assez régulier et dégagé. Il a l’avantage de séduire des poissons de belle taille et de couvrir beaucoup d’eau sans pour autant être aussi agressif qu’un spinner ou un gros leurre dur.