Historique : Le lac d’Annecy est un lac d’origine glaciaire, aux eaux cristallines. Il est alimenté par plusieurs ruisseaux (eau morte, Laudon, etc…), son trop plein forme le Thiou qui serpente dans la ville d’Annecy avant de se jeter dans le Fier.

Surface : Lac, tout en longueur, a une surface de …. Et une profondeur moyenne de 40m. Comme sur les autres lacs Alpins on a un plateau rivulaire plus ou moins large puis une cassure assez nette couverte d’herbiers (characées) dans lesquels beaucoup de poissons trouvent refuge.

Quelques mises à l’eau

Albigny

Une mise à l’eau très large et du « bon » côté du lac (aussi bien au niveau pêche que circulation. Même s’il est possible hors saison de stationner voiture et remorque sur le parking de la mise à l’eau, c’est impossible l’été et il faut aller se garer loin (dans le virage d’Annecy le vieux). De plus la mise à l’eau est payante l’été.

Sévrier

Une mise à l’eau gratuite, elle aussi très large et avec un ponton. Le parking est payant, il se situe à une centaine de mètres.

  • 236 route du port, 74 320 Sévrier
  • 45,859721, 6,145297
  • Insérer vue satellite

Saint Jorioz

Une petite mise à l’eau très pratique, attention toutefois au portique à 2m30 si vous avez une camionette ou un gros moteur sur un bassboat ( !).

Population : on trouve en plus des emblématiques corégones/ombles et truites lacustres une belle population de brochets mais aussi de perches, même si leur pêche est très aléatoire. La cohorte des poissons blancs est bien présente, notamment les gros gardons, les tanches mais aussi quelques carpes monstrueuses et des brêmes qui ne le sont pas moins.

La pêche au fil des saisons

–          Mai/Juin : Dès l’ouverture du carnassier (le 8 Mai), la pêche au brochet donne de bons résultats. On privilégie des leurres de taille moyenne et on se concentre sur les cassures et les plateaux profonds. Les jolis poissons sont restés près des cassures après la repro. Les blancs fraient dans les herbiers et les faibles profondeurs (5/8m), ce qui a tendance à garder les jolis poissons au bord.

–          Juillet/Septembre : beaucoup d’activités nautiques estivales rendent la pêche compliquée. C’est l’époque où des centaines de brochetons se font les crocs sur les leurres dès l’instant où l’on pêche près des herbes. On privilégie alors l’utilisation de gros leurres entre deux eaux en cranking, pour cibler les grands poissons pélagiques. Les abords des plateaux profonds et haut-fonds sont alors intéressants.

–          Octobre/Novembre : la pêche se complique dès lors que l’eau se refroidit, le plancton est en chute libre et le lac redevient très clair, ça ne facilite pas les choses. Quelques belles pêches en cranking restent possibles.

–          Décembre/Avril : la pêche du brochet reste possible mais le nb de touches quotidien est très faible (0/1/2). Il s’agit par contre toujours de beaux poissons. Juste avant la fermeture dans une eau glacée, n’hésitez pas à pêcher seulement quelques mètres en dessous de la surface, même dans 20m d’eau.

La pêche des perches et des corégones reste possible durant toute leur période d’ouverture, à la sonde (plombier). Il y a une courte fenêtre pour les grosses perches en mai mais elles restent compliquées à prendre. Juin est la période pour prendre de grosses féras (corégones) près du bord dans les faibles profondeurs (10/12m). Le reste de l’année elles évoluent plutôt entre 25 et 40m.

Quelques spots

–          Brochet : les brochets affectionnent particulièrement les cassures et les haut-fonds, concentrez-vous sur la rive Ouest, d’Annecy le vieux à Duingt (la rive du grand lac qui présente des plateaux). A noter aussi deux haut-fonds intéressants, Anfon et Châtillon, autour desquels rôdent des gros brochets. Il existe aussi un plateau intéressant devant Sévrier ainsi que les « grands blancs » plus au sud. Le côté Annecy, du port des Marquisats jusqu’à la plage d’Albigny est également très intéressant.

–          Perche : elles sont bien présentes mais assez fantomatiques, tentez votre chance avec des shads de taille moyenne sur les hauts de cassure dans 3 à 5m d’eau (les brochets sont plus profond), elles patrouillent généralement le long de ces cassures ou encore autour d’herbiers comme celui de la Puya.

–          Féra : elles occupent tout l’espace, difficile dès lors d’isoler un spot en particulier. Leur répartition est plus liée à la profondeur du moment qu’à une structure (cassure ou autre). Le côté Annecy n’est plus pêché professionnellement depuis quelques années et on se plaît à croire que les féras y sont plus grosses qu’ailleurs. Quelques spécimens entre 55 et 60 y ont d’ailleurs été pris. Le devant du port de Saint Jorioz est en général bon également, tout comme le pourtour des crêts.

Notre sélection de leurres

–          Pack Annecy « les basiques » : Pulse 11 RTF, Pulse 14 TRF, Giant Ripple 16 RTF, Replicant 18, Divinator 55gr,

–          Pack Annecy « full » : Pulse 11, Pulse 14, Giant Ripple 16, Replicant 18, Replicant 23, Replicant jointed, Divi 55gr, Wolfcreek shad 17cm

Quelle carte ?

Si vous souhaitez pêcher à la sonde (corégone/perche) il vous faudra vous acquitter de la carte d’Annecy Lac Pêche. Le lac est dans le domaine public donc avec votre CPMA vous pouvez pêcher le brochet sans problème.

Les guides de pêche : Ils ne sont pas si nombreux dans la région et aucun n’est vraiment spécialisé sur le lac. Néanmoins plusieurs y viennent ponctuellement (Jimmy Maistrello, Stéphane Poinçot)

Les hébergements : Annecy est une ville extrêmement touristique, il y a pléthore d’hôtels et aussi de campings. Une solution qui semble meilleure si vous souhaitez garer un bateau est certainement le camping, comme celui de Sévrier. Dans tous les cas pensez à le mentionner lorsque vous effectuez votre réservation. En période estivale les places sont chères.

Un magasin à proximité : 2 possibilités, Tendance Nautique à Sévrier, et Loisirs et pêche à Annecy, ils sauront vous conseiller efficacement.

Dans la région : Le rond dans l’eau à Pont de Fillinges et Europêche Chambéry.