Difficile de trouver une bonne alternative aux traditionnels lests en plombs, qui sont généralement bon marché et disponibles sous toutes les formes et toutes les tailles.

Pourtant le plomb n’est pas le lest idéal loin s’en faut. De nombreux alliages sont aussi commercialisés mais ils sont plus légers que le plomb (acier, zinc, etc). Du coup ce qu’on recherche en pêche (un lest suffisamment compact pour être assez discret) n’est pas au rendez-vous. Le plomb a une densité de 11.35g/cm3, bien supérieure aux densités des alliages d’acier et de zinc qui tournent autour de 7-8, le seul avantage des alliages devient alors la dureté (pas de déformation comme sur le plomb), en général une oxydation moins facile (on a tous eu des boîtes de leurres souples « pourries » par des têtes plomb rangées mouillées qui se sont oxydées, laissant une pâte blanchâtre et collante qui a tout ruiné). Qui dit dureté dit aussi dans le cas des têtes plombées et autres lests une surface plus lisse et du coup une belle adhésion de la peinture et des finitions plus sympas.

Au final le seul matériau réellement intéressant s’avère être le tungstène. D’une densité très supérieure au plomb (19.3g/cm3 soit plus de 60% plus dense que le plomb, il permet d’avoir des lests compacts qui coulent vite. Il est aussi plus stable et donc moins polluant que le plomb (certains pays ont déjà interdit les plombs de pêche, comme le Danemark, ce n’est pas exclu que ça arrive chez nous), mais ce n’est pas le matériau parfait pour autant. Au chapitre de ses inconvénients on peut ajouter le prix, puisqu’il est beaucoup plus cher que le plomb et se négocie 15 à 20 fois plus cher auprès des producteurs. L’autre grosse contrainte est sa température de fusion! Alors que le plomb a un point de fusion à 327°C qui le rend très facile à travailler, y compris à la maison par n’importe qui (nombreux sont ceux qui coulent leurs plombs), le tungstène lui a un point de fusion à 3422°C!! C’est donc beaucoup plus technique et demande un outillage très spécifique et des moules qui coûtent beaucoup plus cher. L’offre est donc plutôt restreinte en ce qui concerne les lests de pêche. Le tungstène est aussi plus abrasif que le plomb, quant un plomb balle est cisaillé par le corps de ligne, c’est l’inverse avec une balle tungstène. Pour pallier à ça on insère à l’intérieur des balles coulissantes des petits tubes en plastique pour protéger le bas de ligne. Le bon côté de cette dureté est aussi une propagation des ondes sonores supérieure (vitesse du son dans le plomb 1260m/sec contre 5174m/sec dans le tungstène), non pas que l’information soit plus rapidement transmise pour déclencher le ferrage, n’exagérons pas, mais disons que plus d’informations seront retransmises par un lest tungstène, surtout sur des fonds durs. Quand le plomb va « étouffer » la transmission des vibrations, le tungstène va la restituer beaucoup mieux. Ainsi sur un montage texan on fera facilement la différence entre les cailloux et les fonds mous.

Pour illustrer tout ça prenons l’exemple de 28g de plomb vs 28g de tungstène (vérifié à la balance électronique), à l’œil nu déjà on constate que la différence de volume est flagrante!

Cet écart de volume est net quand on le mesure:

On ne va pas faire un cours magistral sur la poussée d’Archimède et essayer de faire simple en parlant seulement de poids apparent. C’est le poids réel (dans ce cas là 28g) moins la poussée d’Archimède qui est directement liée au volume de notre lest. Plus notre lest est compact (plus sa masse volumique est élevée), moins la poussée est grande, donc plus il coule facilement. En utilisant un lest drop de 5g en tungstène le montage arrivera plus vite au fond qu’avec un plomb. Alors la forme est bien entendu importante mais en général les formes sont plutôt hydrodynamiques (gouttes d’eau). Dans le cas des balles, là encore on aura une plongée plus facile, et dans la mesure où la balle est collée au leurre et en fait partie intégrante, on aura aussi quelque chose de beaucoup plus discret qui aura moins tendance à éveiller la méfiance du carnassier.

 

En guise de conclusion les plus et les moins du tungstène:

Les « + »:

  • compact/discret
  • Moins polluant que le plomb
  • coule plus vite/résiste moins
  • plus sonore/meilleures sensations
  • Meilleur fini/plus joli

 

Les « -« :

  • plus cher que le plomb
  • plus abrasif si pas de protection de la ligne

 

En partant du constat que les lests tungstène apportent un réel plus en terme de pêche nous avons décidé de sourcer directement les meilleurs produits auprès des fabricants. On a trouvé un tungstène pur à 97%, avec une version peinte de très bonne qualité. Toutes les balles sont équipées d’un tube interne pour ne pas endommager le bas de ligne, et les lests drop d’un émerillon avec une boucle pincée qui permet de régler la hauteur d’évolution du leurre sans faire de noeud. Vous les retrouvez sur le site sous la marque Fish & Ship.

En espérant que les avantages du tungstène vous donnent envie de l’essayer, car c’est plus qu’une simple alternative au plomb.