Cela faisait un bon moment que j’avais envie de découvrir la pêche du thon sur nos côtes. J’ai pourtant l’habitude de prendre son cousin le thon jaune lors de mes voyages, notamment dans l’océan Indien et dans le Pacifique, mais bizarrement je n’avais encore jamais attrapé de rouge.

Véritable phénomène en Méditerranée, les pêches sur la façade Atlantique sont peut-être moins connues mais valent pourtant le détour. Le thon est maintenant présent jusqu’en Bretagne avec des poissons énormes (200kg!), du genre même que je ne veux même pas avoir au bout de la canne en stand up; car s’il est un poisson nerveux et endurant c’est bien le thon. Il suffit de voir son profil fuselé et la tonicité de sa chair pour s’en rendre compte.

La destination choisie est le Pays basque, et rendez vous est pris avec Grégory Dolet. Je le croisais il y a 15 ans dans les magasins autour de Pau, il ne m’est donc pas tout à fait inconnu. Moucheur et vidéaste il a tourné son produit thon vers la mouche mais emmène de plus en plus de « leurristes ». Rendez-vous est donc pris à l’impressionnant port à sec de Bayonne…

Le bateau nous attend sagement au ponton, tout est prêt. Il s’agit d’un fishing Américain de 24 pieds bien motorisé…

La plate-forme avant permet de pêcher à deux sans se gêner…

La pêche démarre doucement mais quelques chasses éclatent néanmoins. On rate quelques touches, JB prend une casse. Greg se démène pour trouver des poissons, et ça paie. Les « dauphins de ses morts » rendent la partie difficile en nous faisant croire à des chasses au loin et bien souvent le crochet n’en valait pas la peine. Il faut dire qu’il y en a des centaines, et qu’ils nous tournent autour par curiosité. Un spectacle sympa, même si on se passerait bien de leur présence (encore que le premier gros poisson qui montera sur mon pop traîne au milieu des dauphins sans chasse apparente)….

Et puis ils donnent quand même une indication quant aux bancs de fourrage. En cette mi-Août les anchois sont déjà bien présents et sont les proies toutes désignées des thons.

Pour cette première sortie nous ne pêcheront qu’en surface, au Feed Popper 120. L’armement est constitué d’un seul hameçon simple en queue, ce qui génère quand même quelques ratés, mais c’est le prix à payer pour ne pas abîmer les thons qui sont en no kill, et pour ne pas prendre de risque au moment du décrochage…

 

Les poissons montent à bord petit à petit, la taille moyenne est parfaite pour le matos utilisé (10 à 25kg)…

Quelques sujets plus gros (jusqu’à 50kg mordront en soirée mais ne seront pas pris). Je ne peux pas vous en dire plus, on vous prépare une vidéo sympa!!

Emballés par cette journée JB et moi décidons d’y retourner la semaine suivante, et cette fois Arnaud est de la partie. Après des heures de néant, la persévérance de Greg dans leur recherche finit par payer et il nous offre un coup du soir exceptionnel, avec des chasses bien installées et des prises simultanées. C’est l’euphorie à bord, j’ouvre le bal avec un beau poisson, toujours au feed https://www.fishandship.shop/produit/achat-topwater-poissons-nageurs-leurres-tackle-house-feed-popper-120-exo-light/.

Quelques lancers après rebelote, je passe la canne à JB pour qu’il ait sa dose de combat…

C’est ensuite au tour d’Arnaud d’en prendre un, sous l’eau cette fois au Press Bait Duo, pas trop habitué aux combats violents il en chie particulièrement….

Le thon se prend le bas de ligne dans la queue et arrache 80m, c’est le moment qu’il choisit pour me passer la canne, en toute amitié 🙂

Il finit ensuite son combat et monte un joli au bateau…

Puis JB pique le sien, sous l’eau également. Voyant l’histoire un peu trop facile j’actionne son gilet en milieu de combat….

Le retour au port se fait sur une mer formée, éprouvant pour tout le monde après une journée où se sont succédées toutes les émotions. Du dépit à l’euphorie il n’y a qu’un pas, que seule la pêche est capable de vous faire franchir en si peu de temps. Les mines sont lasses mais la satisfaction bien présente en rentrant dans l’estuaire de l’Adour.

Si vous souhaitez découvrir cette pêche je vous invite à visiter le site de Greg: www.bft-guiding.com

Il faudra compter 800€ la journée en basse saison (Août) et 1000 en haute saison (sept/oct). Ces tarifs peuvent sembler élevés pour qui n’a jamais pris de guide, mais le niveau de la prestation le justifie. On est sur les tarifs US, avec des similarités évidentes dans le niveau d’équipement, et surtout dans l’investissement de Greg pour vous faire transformer cette expérience unique.

Le tarif est à diviser par le nb de pêcheurs bien sûr.

 

Après la pêche nous avons mangé dans un resto tout à fait correct au port de plaisance: https://villaroma-anglet.fr/ et vous pouvez sans problème vous loger à proximité: https://www.chambredhotesanglet.com/?fbclid=IwAR0FKn842sRlUc-TtPOkyucizsHUbu4_QdNPobOe_R4GWOS5SRy6WiM-ZNQ

S’il vous manque deux ou trois bricoles vous devriez pouvoir les trouver au magasin de pêche le plus proche (entre la mise à l’eau et la pizzeria!!): https://www.anglet-nautique.fr/

Pour préparer votre sortie Fish And Ship peut aussi vous équiper. Les leurres utilisés sont d’ailleurs en stock…

 

Innocemment je croyais que le paradis pour Morel c’était ça:

Mais en fait c’est juste ça, il est simple(t) finalement ce garçon: