Bourse à la baisse….non juste Seine à la baisse….

Mettre un leurre dans l’eau à beau rester le meilleur moyen de faire du poisson; il y a des jours ou vous y croyez même pas avant d’y aller.  La Seine est claire; froide et en plus nous avons une chute des débits. Nous sommes au niveau d’étiage avec des températures négatives. Tout pour me démotiver…sauf que si j’y vais pas là j’irai pas avant 3 semaines. Le rdv est donc fixé à 7H du matin.

Nous ne voulons pas prendre de risque donc nous nous dirigeons pour comment sur une jonction de bras qui créé un bel amorti. Nous nous positionnons un peu en amont et nos leurres planent dans le courant… Nous sommes sur trois et nous avons trois coloris différents. Manu sur  One up Atomik Chiken ; Philippe sur coloris naturel Moi sur un shaker chartreux.

C’est Manu qui enregistre la première touche. C’est un petit sandre qui monte au bateau. Je switch immédiatement sur un V2IB en coloris Atomik chiken et prend également ma croquette. Nous allons faire 6 ou 7 sandres en 30 min et cela sur un seul coloris…Pas besoin de vous le répéter.

Puis les touches semblent se tarir. Petit passage en vertical pour tenter les derniers récalcitrant mais manifestement la zone est vide ou les poissons sont sur Off.

On a beau tendre les bras, se sont bien des petits zanders…

Nous attaquons un creux de berge, avec de beaux éboulis rocheux au fond. Nous peignons méticuleusement la zone en linéaire en montant et descendant…. pas une touche. J’ai vraiment envie de changer de zone car je n’y crois plus. Un des enseignement de ma sortie avec Gael, c’est qu’un spot se peigne en linéaire et en vertical en montant et en descendant.

Sans trop y croire je descends un finess lunker city sur une tête fox rage de 17 gramme. Tandis que nous remontons doucement le spot, je vois une branche arriver sur ma tresse. Je ne sais pas ce que je fais comme animation, toujours est ‘il qu’à la fin de ma manœuvre d’évitement je suis pendu.  C’est un beau sandre (pour moi) qui monte au bateau.

Une fois de plus, il est midi et il est déjà temps de rentrer. Une sortie au final très agréable tant j’étais persuadé que cela serait une grosse douille. Petit bémol, je n’ai pas réussi à comprendre l’animation qui avait déclenché mon jolie sandre.

A bientôt sur l’eau !