Bonjour à tous;

Fermez les yeux… imaginez un grand lac en bord de seine ! Un grand lac vierge de toutes les  pressions de pêche depuis le confinement! Cela fait 4 mois que les dents du lac n’ont pas vu un leurre! 4 mois que le plouf des swimbaits a cessé…. Si le paradis des pêcheurs existe cela y ressemble fortement !

Je suis chaud bouillant et j’ai du mal à dormir ! Avant de me coucher j’utilise néanmoins la technique de la double peine ! Un premier téléphone pour me réveiller à proximité, que je risque de couper en étant encore endormi… et un autre que je cache dans une chaussure et qui doit sonner 10 min plus tard. Ca n’a pas loupé j’ai bouffé le premier réveil et 10 min plus tard, j’étais en souffrance à trouver ce putain de tel dans ma chaussure avant qu’il ne réveille mon épouse. Et le plus fou dans cette histoire c’est que vous vous dites: » va t’il vraiment parler de pêche à un moment? « J’aimerais encore vous parler de comment je ne trouvais plus mes clefs mais je pense que ça serait pas cool…

Donc bref … me voila à la Marina pour récupérer mon bateau et première mauvaise nouvelle, les boucles de seine n’ouvrent pas avant 9h du matin… Nous avons donc la bonne idée Phillipe et moi de nous dire que nous allons faire le coup du matin, en Seine ! C’est tellement intelligent que nous n’arrivons pas à sortir de l’eau et que au final nous arrivons à 10H30 à la mise à l’eau des boucles de Seine….

Nous avons perdu 1H30 … et au bout de 1H00 de pêche nous n’avons aucune touche…Nous commençons à croire que nous avons louper l’heure d’activité…Car tous les autres bateaux ont fait du poisson sauf nous…

Le doute grandit en nous… le mauvais doute qui fait faire des conneries et pêcher de travers….

Alors que nous sommes en train de nous faire engueuler par un carpiste puisque nous passons qu’à simplement 200 mètres de ces lignes, je prends une violente cartouche alors que mon BBZ fire tiger fait des bons sur le fond. Je perdrai malheureusement le poisson dès les premières secondes du combat….

Nous passons deux trois coups de fil au 3 bateaux que nous connaissons. Il semble que nous ayons loupé le quart d’heure d’activité car l’ensemble des trois bateaux on fait entre 2 et 4 poissons. Victor nous donne une piste intéressante. Il vient de faire 3 brochets en 15 min en pêchant à gratter au fond. Eric a également fait un poisson au lipless sur les bordures.

Démoralisé…Epuisé…. par notre réveil à 4 h du matin,  nous décidons de déjeuner à midi. A quelque mètres de là nous voyons Quentin et Clément chercher avec intérêt qqchose dans l’eau. Nous apprendrons plus tard que Quentin pleure désespérément son Big M. (Tous les lecteurs du blog Quentin t’adresse leur plus sincères condoléances, j’ai même songé à ouvrir une cagnotte  leetchi; mais tu m’as fait un trop sale coup par la suite qui sera décrit 😉 )

Toujours est il que cet équipage se rapproche doucement mais surement de nous. Nous qui noyons notre chagrin dans le coca et  la salade Sodebo. (Vous noterez le sérieux de l’équipage; mais la relative complexité de la tâche qui consiste à noyer un chagrin avec un coca). Arrivé à distance de lancer swimbaits nous commençons à échanger. C’est le moment ou Quentin trouve le moyen de nous faire ce très moche et jolie  brochet au pulse shad. Le malin a aussi appris que Victor a fait 3 poissons en grattant le fond…

Je peux vous assurer qu’un poisson comme ça, pris presque sous votre bateau, ça vous gâche un déjeuner ! Ma salade Sodebo    à tout d’un coup pris un gout de plastique et de mucus (Je masque la marque de cette salade dans l’article pour des questions de pub injustifiées, Je ne veux pas qu’on dise que je mette des produits en avant. Je ne suis sponsorisé par aucune marque de Salade et c’est pas faute d’en raconter)

Bref salade ou pas, il semble que nous devrions maintenant commencer à pêcher plus creux si nous voulons faire du poisson. Phillipe pêche plus profond, à raser le fond et les résultats sont là. Enfin deux poissons montent au bateau. Si mes souvenirs sont bons Philipe pêche au Gbump 14 cm coloris UV Green perch, une TP de 20 et un triple anti herbe sur le dos du leurre. Cela lui permet de vraiment raser le fond.

Un poisson avec de magnifiques couleurs.

Moi je bricole pendant ce temps; Je n’arrive pas à pêcher assez creux et je sens bien que les choses m’échappent! Comme je vous disais sur mon article sur la pêche avec des cranks que vous pouvez lire ici, un crank est un bon moyen de se redonner confiance et d’avoir l’impression d’être dans le vrai. Je pars donc sur un Rapala Dive To DT16 en coloris Pgs  pour me remettre en confiance et pêcher plus creux.  Très vite je prends enfin un poisson.

Rarement un petit brochet m’aura fait aussi plaisir. Vraiment cela me remet dedans. Je décide donc de passer sur un super slick shad en coloris FT avec une TP à visser de 20 grammes et un triple sur le dos. Je ne pêche jamais aussi lourd le brochet! J’ai l’impression de pêcher en mer ou a défaut de pêcher aussi lourd que lorsque j’étais sur le Leman.  Conf article 

E fait ce que je comprends c’est que je suis obligé de mettre autant de poids pour garder le fond lors d’une récupération linéaire étant donné que je ne peux pas faire de dent de scie car le fond est tapissé d’herbier. Ca doit vous paraitre évident à vous, mais c’est tellement en dehors de mes schémas de pêche qu’il m’aura fallu 4h pour en arriver là

 

 

 

 

 

Pendant ce temps là …c’ est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins… et Phiphi qui ne parle pas autant  que moi ; commence à faire une pêche correcte avec des poissons aussi jolis que gras. Nous abordons une zone proche d’une plage et croisons l’extraordinaire , le fameux , l’inexpugnable (Fallait le trouver celui là) Boris. Boris est en short tshirt sur son float depuis ce matin et il galope. Pour vous dire il va plus vite que nous avec son float.

Alors que nous discutons, et que je me demande pourquoi Boris pêche canne enfoncée dans l’eau, il annonce poisson! Avec lui il faut se méfier ça peut être massif ! Le combat est en lourdeur et c’est un magnifique brochet qui à tapé sur le  Peto coloris crb de Boris.

Je salue ici la pugnacité de Boris, qui cavale comme un fou sur son float tout en pêchant très propre….Il doit être 18h et la journée est loin d’être finie !

Je ne vous ai pas encore parlé d’un truc qui nous rends fous Phillipe et moi….Nous sommes 4 bateaux dans un mouchoir de poche. C’est à dire que nous entendons plus ou moins ce qui se passe sur les autres bateaux mais sans voir exactement ce qui s’y passe.

Régulièrement on entend des cris, et des hurlements de joie! On à l’impression qu’ils enchaînent poisson sur poisson.

C’est HORRIBLE ! ,On passe une petite période de creux de notre coté et le bateau de Clément et d’Olivier pousse des hurlements réguliers! Ca  nous rends dingue !! Qu’est ce qui peut bien se passer sur leurs bateaux?

Est ce qu’ils sont tombé sur une chasse de brochet? Non… pire ils sont  tombé dans une chasse de perche ; des poissons entre 55 et 60cm  , elles sont comme des folles et  ils les défoncent???? (difficile d’imaginer pire)

Nouveau cri, encore plus fort…. qu’est ce que ça peut être ? Des brochets du mètre qui gobent leurs leurres?

Alors SVP :  Pêchez plus calme ! Quentin , Clément Olivier; Boris , Victor vous nous avez tué avec vos cris…

L’explication est un peu  moins sexy ! Un putain de silure qui semble vous en avoir fait  un peu baver !!!!

 

 

C’est finalement un moustachu  d’un 1m75 qui monte  à bord ! Viendra après la plus belle prise  de la journée , les cris sont donc amplement justifiés !!!

En faisant le debrief avec les 3 autres bateaux; globalement la pêche était  meilleure le matin mais on fait un peu de poissons à droite à gauche dans la journée. La pêche dans la journée semble majoritairement se passer vraiment au fond. Il semble qu’il n’y ai pas un leurre ou une couleur qui sorte du lot; car Souple et dur , coloris neutre et flashy ont pris du fish.

Une belle journée sous le signe du partage et la franche camaraderie s’achève ! A refaire au plus vite et peut être plus loin !