Bonjour à tous;

Je vous propose un récit de notre dernier trip pêche en pleine crise du Corona…

Une tension règne dans l’air, et le deuxième bateau qui devait nous accompagner ne pourra malheureusement pas se joindre à nous. Pour l’instant le confinement n’est pas encore à l’ordre du jour alors nous décidons de partir. Nous avons un autre problème qui dans les faits nous inquiète beaucoup plus: les conditions sur place ne sont pas bonnes…

Avec les tempêtes successives les conditions ne sont pas top…l’eau est très très marron et cela n’augure rien de bon…Nous passons un coup de fil à Sylvain qui a passé une semaine du bord et qui finit de nous achever. Bref nous savons que cela va être très dur…

Dans une eau complètement marron et avec bcp de courant nous laissons tomber l’idée de pêcher les perches et les brocs de façons spécifiques. Nous allons donc chercher des postes typés sandres. Nous attaquons une première digue de pierre qui crée une protection contre le courant!

Dès le premier lancer, c’est un sandre qui vient sanctionner mon easy shiner en 5 pouces white chartreuse. Nous sommes en linéaire et peignons doucement la cassure. Les touches s’enchainent et les poissons sont vraiment de qualité.

Les touches commencent à se calmer alors nous attaquons la zone en verticale pour convaincre les derniers récalcitrants.

Nous prenons tout de suite des poissons supplémentaires. Il semble que les poissons soient dans les 5 mètres et les coloris chartreux sortent vraiment du lot. Shad ou finesse et nous n’avons pas identifié de taille spécifique, car nous pêchons entre 4 et 5 pouces. Nous sommes sur des vitesses de dérives d’environs 0,5 nds. Les bateaux autour de nous ne font aucun poisson. L’activité semble vraiment se jouer sur un terrain de jeu de 5m par 5m que nous gardons jalousement….

Notez svp la sublime déclinaison de chartreux entre ma TP et mon finess. Les poissons écrasent parfois les leurres, mais dans l’ensemble les touches sont franches. Nous allons sortir environ une petite quinzaine de poisson sur ce spot sans compter la tonne de poissons décrochés…Les touches finissent par s’arrêter et au lieux de poncer la zone nous décidons de partir en vadrouille testé de nouvelles choses…

Comme d’habitude c’est la mauvaise idée que de quitter une zone qui donne, car un moment elle va se réveiller et cela plusieurs fois dans la journée… Mais je n’arrive pas à rester en place et le plaisir d’explorer de nouvelles zones est trop fort…

Nous faisons une deuxième digue sans succès, une cassure sans succès, une darse avec une coupe de brochet… Le froid aidant la démotivation gagne l’équipes. Le vent monte et réduit le champs des possibles. C’est vraiment une traversé du désert au milieu d’un océan de boue. Le doute nous prends et commençons à faire les conneries du désespoir comme le jeu: « Touche la Poule d’eau et gagne ton Mc Do ». Le but du jeu (très intelligent) toucher avec son leurre la poule d’eau pour gagner un Mac Do payer par les autres.

Bref il est temps de remettre en question! Si on prends du recul on a fait des poissons proches des digues et dans le calme à coté de fort courant à proximité. On attaque donc un énorme amorti à coté d’un pont dans les profondeurs que nous cherchions. Très rapidement je prends une belle cartouche! C’est loud et ca monte doucement.

Le spot semble prometteur et rapidement nous enregistrons des touches supplémentaires. Cette fois ci je suis passé sur un coloris Orange en Atomic Chiken. Rapidement Thomas qui est sur le meme coloris que moi fait monter un autre très jolie sandre à bord.

Le coup du soir les touches s »accélèrent un peu mais moins bien que le matin tout de meme . En prenant un peu de recul nous avons vraiment une très belle taille moyenne au niveau des sandres. Dans la journée et fonction des heures deux coloris semblent avoir mieux marché… le chartreux et l’orange. Moi je pêchais une verti légère en diagonale tandis que Thomas était plus lourd en vertical sous le bateau, mais nous n’avons pas noté de différence majeurs. Nous constatons aussi la quasi total absence de touche de perche et de broc.

Grace à radio pêche , merci Olivier B 😉 . Il semble que les perches et les brocs soient plus dans les 2-3 mètres d’eaux. Nous avons privilégier le nombre de touches. Une fois de plus il n’y a pas qu’un pattern, mais il faut éviter de changer de plan toutes les 5 min

La journée s’achève et les annonces de Macron nous pouce à rentrer plus tot que prévu.

Sur ceux bon confinement à tous!