Bonjour à tous,

Une fois de plus c’est bien trop tard que nous nous mettons en route pour la Hollande ! Et oui encore une fois un article sur la Hollande…Le problème (à mon goût) de la Hollande c’est qu’on est beaucoup trop à y pêcher… Nous pêchons quasiment tous les grands lacs du sud de Rotterdam.  Oui ; pour ceux qui ne savent pas comment c’est, on est loin par exemple de l’Irlande ou de la Suède ou l’on ne croise pas grand monde. Au Pays bas, il y a souvent 50 ou 60 bateaux sur les lacs, et plus d’une centaine les jours de grosses compétitions. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de poissons ; mais plutôt, que très souvent il y a un autre bateau à 10 mètres de vous et qu’il n’est pas rare d’attendre pour aller sur certains postes….Donc cette fois ci nous avons donc décidé de partir en exploration. Nous allons pêcher les rivières, canaux et gravières du nord de Rotterdam.

Nous quittons donc Paris dans la soirée et il nous faudra 6 épisodes de Franck Ferrand pour arriver. C’est ma façon de faire passer le temps sur la route. Les habitués comprendront…Entre chaque épisode nous aurons aussi joué à mon jeu préféré dans la voiture quand je pars pour un voyage de pêche…à savoir :

  • Entre une perche de 45 et un sandre de 70 tu préfères quoi?
  • Entre un brochet de 95  et un sandre de 75 tu préférés quoi?
  • Entre ….. Putain c’est long la route….

Quel bonheur d’être seul à la mise à l’eau…Nous avons étudié la carto et la pêche va se faire sur des épis rocheux. En fonction de la marée les sandres et perches seront devant ou derrière l’épi rocheux.

On peut dire que ça démarre en douceur car à 13H nous sommes toujours à zéro poisson au bateau…Pas de panique c’est la pêche ! Surtout on essaye de pas se disperser. On pêche les épis et la cassure entre les deux épis. Vers 14h la marée s’inverse et les première touches arrivent !

Des postes qui étaient ce matin vide d’activité commencent à rapporter des touches…Je pêche avec un Dolive shad en 4 pouces coloris marron et ventre clair. Le long d’une cassure nous pêchons un contre courant.. La cassure est très marquée et les sandres sembles suspendus au début de la cassure, car coup sur coup nous nous faisons violemment intercepter à la sortie du plateau. Les poissons sont calibrés dans les 65 cm environ…. et frisent parfois les 70 cm quand même…

Chacun le sien…c’est mieux pour éviter les histoires de jalousie…

Les coloris naturels sont clairement plus efficaces, d’un autre coté c’est le grand soleil et une eau claire que nous avons.

Le long d’un quai avec des éboulis rocheux que nous pêchions depuis 15 min au LS, je décide passer sur un crank. Je prends immédiatement une touche. Le courant et la configuration du poste font que les poissons ne tapent que sur nos cranks.

Les perches sont calibrées et vraiment jolies… mais je ne m’explique pas vraiment pourquoi elles ne tapent que sur les cranks. Sûrement des attaques réflexes que nous n’arrivons pas à produire avec nos leurres souples…Les postes sont très variés et il n’y a pas de schéma clair dans nos têtes. La seule chose que nous remarquons c’est que sur un poste ça marche avec un crank et sur un autre au drop shot…Nous devons à chaque fois tenter des trucs ,mais cela paye au final car nous finissons cette journée avec un peu plus de 40 poissons. Avec 3 sandres de plus de 65 cm et deux perches dans les 40 cm. Je suis un simple pêcheur et c’est pour moi une super journée ! Alors évidement quand on lit les reports de Sylvain avec une centaine de sandre dans la journée en Espagne on à l’impression d’être nul. J’en profite donc pour rappeler les réalités qu’on oublie à force de regarder du « fish porn » sur Facebook ou Instagram…La réalité c’est qu’on ne peut pas toujours faire des pêches incroyables ! C’est souvent frustrant de revenir à des pêches d’hiver avec 1 ou 2 poissons, mais j’aime bien l’idée qu’il faut savoir aussi aimer les moments durs pour apprécier les moments de folie…

Bref nous attaquons cette deuxième journée sur les mêmes spots…et comme hier nous cherchons du courant. En rivière , »courant  » égale nourriture, égale poisson… et une fois de plus les horaires de marées ne sont pas avec nous car nous sommes à Zero fish à midi….Nous n’avons pas su trouver les zones de courants dans la matinée. Nous appliquons les recettes qui ont fonctionné le jour d’avant et les poissons rentrent bien une fois que la renverse a eu lieu.. Nous constations que les sandres semblent se positionner entre 4 et 5 mètres et que les plus belles perches sont entre 0 et 2 mètres

Nous faisons les mêmes spots que la veille et notre compréhension accrue du spot nous rapporte plus de poisson. Soyons honnête la quantité est là mais pas la qualité. Je n’affiche que les plus beaux poissons. La taille moyenne des sandres est dans les 45-50 et dans les 25-35 pour les perches mais qu’importe ! Je citerais cette phrase d’un grand poète pêcheur! « Qu’importe la taille, pourvu qu’on ait la Cartouche » « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse. » Alfred de Musset »

 

La fin de journée commence à poindre le bout de son nez et avec, le meilleur moment du séjour arrive… Le long d’une digue rocheuse nous nous trouvons Thomas et moi attelés à des sandres. Nous sommes sur banc de sandres bien actifs. A chaque passage nous nous faisons dégommer les leurres! Un banc de sandres comme j’en ai lu dans les magazines de mon enfance. Quel plaisir de lancer en aval, de sentir le grattouillis du fond, de décoller le leurre et de prendre ce « Cachou » !!! « Expression du sud ouest qui veut dire ce que ca veut dire et que nous devons attribuer à Matthieu VIEILHESCAZES

 

C’est l’euphorie a bord! Après 7 poissons sur 7 lancers…. plus rien….on insiste mais ça ne rentre plus. La nuit a déjà pris ses marques et puisque nous avons le droit de pêcher de nuit nous insistons! Thomas passe sur un vibration et prends un sandre, puis 3 lancers plus tard un autre sandre, et encore un ! Je comprends vite, mais faut parfois m’expliquer longtemps…Après 3 sandres au bateau, j’abandonne mon drop shot pour un vibration et prends aussi du fish….C’est vraiment flagrant! les sandres viennent chasser sur les bordures entre 0 et 1 mètre et veulent de la bonne grosse vibration avec de la bille bien commerciale. Un vrai son des années 90 ! (je sais pas pourquoi mais les Vibrations ça me fait penser à la pêche au leurre dans les années 90…)

 

Il est temps de rentrer… qu’il est bon de conduire pour rentrer chez soi quand on à le plaisir d’avoir trouvé les sensations qu’on était venu chercher. Au final on ne peut pas dire que cette expédition aura été marquée par la taille des poissons ! Mais je suis toujours super content avec des poissons qui frisent les 70 et des perches de 40 cm. On a pas fait forcement plus de touche qu’un grosse journée en Seine mais il y a un plaisir unique à pêcher ces mers d’eau douce intérieures, a se perdre dans les méandres des canaux; des gravières et des rivières !!!!

Pour info Sylvain avait pêché la même zone lors du perch pro.

Et si vous voulez plus de récits du Nord…

Recherche de patterns…

Escapade Hollandaise… Sandre proche du mètre et grosses perches!

Expédition Néerlandaise!

 

A bientôt au bord de l’eau