Bonjour à tous!

Je pense que nous; les pêcheurs;  avons une force incroyable! Nous aimons profondément les saisons. Je fais peut être une généralité mais dans mon cas je me réjouis chaque année de la saison qui avance et de ces poissons et techniques associées! L’automne et la variété de ses pêches me font vraiment plaisir ! Revenons donc ensemble sur une journée d’automne…. pluvieuse!

 

Le crépitement de la pluie sur l’eau et  de ma capuche annonce une journée humide. Le secret pour tenir sous la pluie c’est d’avoir des touches…sinon moi je tiens pas plus de 4h sous l’eau…Ma petite astuce c’est d’avoir des casquettes seiches en stock. Cela me donne un petit coup de boost et ça me donne un sentiment de chaleur et de confort!

Nous nous arrêtons sur un premier contre courant. Nous sommes trois sur le bateau et au lieu de commencer en linéaire puis en verticale nous avons trois approches complémentaires. Thomas est en linéaire, le Prince est en verticale et moi je suis sur des pêches de réaction.

Thomas fait le premier poisson! Ce sandre a tapé sur zander shad colois lemon tiger. Ce n’est pas un gros sandre mais on en avait besoin ! Tout de suite nous attaquons la zone avec des coloris similaire. Moi je passe sur un nitro shad 90 en coloris vert et le Prince avec un one up shad chartreux.

Il y a un petit banc qui répond bien présent ! Rien de gros mais de quoi tenir. Les touches sont franches et il y a même une coupe mémorable pour le Prince, avec un brochet dans les 90 cm que l’on voit bondir hors de l’eau pour se débarrasser de son piercing!

Les touches se calment et je passe en vertical, avec un iris en fire tiger en 10 cm et c’est une jolie perche qui répond présent.

Il est temps de changer de spot, nous partons attaquer une longue cassure qui abrite des perches et des sandres!

J’opte une fos de plus pour un leurre de réaction. A cette période j’adore les jerkbaits ! Cette fois ci j’opte pour le fameux K-ten. Avec les premiers froids j’aime bien des jerkbaits qui coulent lentement durant la pose.

Deux raisons à cela. 1 il y a moins d’herbiers à cette période de l’année ou m’accrocher et cela me permet de pêcher plus creux. 2 Le bait fish commence parfois à mourir avec les premiers froids et tombe doucement. J’y vois donc un mimétisme plus fort. Les premières perches ne se font pas attendre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand je n’ai plus de touche au jerk; je passe sur une lame pour continuer à les agacer! J’aime beaucoup la petite lame de chez berkley en 11g pour pêcher le tombant doucement . Des qu’elle se met à vibrer je l’arrête et elle tombe sur le fond et ainsi de suite.

Et puis a un moment plus rien ne tape ;Il est temps de bouger. Les deux postes à venir ne donne rien et il faut se remettre en question. Nous voyons plein de blanc sauter le long d’une digue. Après moult tentative nous découvrons qu’il s’agit d’un banc de petits aspes.

Thomas regarde dans ses boites et optent pour un slick shad ultra pailleté. Les touches ne se font pas attendre! Le banc des petits aspes est au menu des sandres et perches !

Nous avons des touches régulières et franches avec des leurres pailletés! A cet endroit l’eau est beaucoup plus claire et les coloris flashy ne donnent vraiment  plus sur ce spot!.

Les sandres sont dans les 6 mètres alors que les perches sont clairement dans les 4 mètres. Le Prince et Thomas font pas mal de touches juste sous le bateau à la fin de leurs lancers. Le vent devient trop fort et nous sommes obligés de quitter le spot.

Nous allons nous abriter derrière une digue. Il y a une belle cassure dans les 6 métres que nous commençons à pêcher en verticale. Thomas et le Prince me font une démonstration de leur maitrise du V2vib en 12 cm en coloris vert chartreux. Les poissons s’enchainent et la tempête se fait presque oublier. Il semble que nous ayons plus de touches avec une vitesse de dérive élevée, nous sommes entre 0,7 et 1 noeuds.

 

Les poissons ne dépassent pas les 60, mais sont d’une telle vigueur qu’à chaque fois nous sommes déçu par la taille. On ose même plus demander l’épuisette tellement on a peur de voir sortir un petit 45 énervé comme un 60.

On s’amuse bien; mais depuis le journée nous avons eut près de 5 coupes… il est temps d’aller chercher l’Esox ! Les rares tentatives au spinner, shad à palette et chatter n’ont rien donné! Etant donné que nous avons été souvent coupé je pars donc sur un grosse virgule de chez Fox le pro grub en coloris fire tiger ! La touche met un peu de temps a venir !

La touche est franche et la férocité de mon ferrage me surprends moi même! C’est un superbe brochet qui arrive au bateau. Le grub est bien planté! Nous continuons la dérive et sortons d’autres poissons bien plus petit malheureusement.

 

Au final cela fait une journée avec 4 espèces! Nous ne sortons rien de gros, mais passons une bonne journée sous la pluie ou la fréquence des touches nous à permis de survivre. Nous sortons néanmoins avant la nuit car les combinaisons prennent l’eau et qu’un bon repas nous attends.

 

 

Petit focus Matos

Il a fallu jongler entre une canne pour faire uniquement de la verti, et des cannes médium pour faire un peu de tout. Les pêches de réaction en casting sont pour moi un réel plaisir. Alors que je suis plus à l’aise pour pêcher à gratter en spinning.

Niveau leurre comme vous pouvez le voir la saison offre vraiment mille et une possibilité. Je pense q’on sous estime la puissance des jerbaits et des lames par exemple.

Sur ceux bons vents; bonne mer!

Le premier jour du week end est disponible ici