Bonjour à tous;

Direction St Mal-Mal pour une pêche au Thon/Bar… Stratégie :on part sur les plateaux du large et puis si on tombe sur une chasse de thon on la tente. Pas avec le même matériel évidement….

Nous attaquons un premier plateau et de façon très éparses nous voyons des thons marssouinner entre 10 et 50 mètres de nous. Evidement niveau bar c’est plutôt calme. On sent que les seigneurs font la loi et que personne ne bouge.

Nous tentons notre chance sur les Thons…toute la boite y passe… nous décidons même de mettre un maquereau en vif. Le truc qui m’avait jusqu’ici rapporté 100% de réussite. Même cela, s’avère inefficace! On voit les thons chasser autour de mon ballon de baudruche ! On voit le maq en panique… mais personne ne vient le croquer…Les thons sont sur autre choses! Nous avons essayé des imitations de sardine, de maquereaux et de Lançons…..mais rien n’y fait….

Nous repartons donc sur des plateaux rocheux plus en bordure ou il y a régulièrement des chasses! Il y a déjà deux bateaux sur zones qui semblent jeter l’éponge. Nous faisons un premier passage au souple….pas une touche. Pourtant des chasses éclatent par ci-par là…..

Si maintenant même les bars refusent les leurres on est mal…On passe au leurre de surface, mais idem rien n’y fait! J’annonce dernier passage et si pas de touche on se casse!

Pour se dernier passage, je tente un jerkbait qui désaxe très fort quand on le twitche. Le Rerange! Premier passage et la touche est fulgurante!

Deuxième passage et pareil touche immédiate! Phillipe abandonne enfin son leurre souple. Je lui passe un premier leurre dur. Mais les résultats ne sont pas aussi nette qu’avec mon rerange. Nous cherchons à comprendre ce qui se passe.

Les bars sont postés derrière une tète de roche. Le constat c’est qu’ils ne veulent pas un leurre souple plombé qui descends…ils ne veulent pas non plus d’un leurre de surface avec ce soleil. Il tape sur un leurre dur qui évolue à 1 mètre sous l’eau. La différence de nage avec mon rerange et les autres que nous avons essayé semble la capacité à darter….En fait ce que je fais la c’est que je lance et je ne ramène pas. Je fais des twichs et le courant s’occupe d’éloigner mon leurre.

Avec du recul cela ressemble de façon impressionnante à des poissons sonnés et perdu dans un courant tres fort! Je pense donc à mettre un Pointer coloris vert transparent; style lançon. C’est un leurre qui fait de beaux écarts de droit à gauche quand on le twictch!

 

Nous repassons et c’est un doublé! Les poissons vont donc ainsi s’enchainer sur nos deux leurres !

Cette journée est sauvée mais c’est passé de justesse ! Pas de gros poissons mais des doublés qui ont provoqué des éclats de rire mémorables ! Pour vous dire à la fin de la session il ne me restait plus qu’un triple sur les trois ! Les touches et les combats des bars pris aux leurres dur sont toujours extraordinaire ! J’invite tous ceux qui n’ont jamais fait l’expérience du bar au leurre dur d’essayer !!!!

Enfin deux leurres qui sont sortit du lot; le rerange un leurre relativement nouveau et le mythique Pointer que l’on ne peux pas ; ne pas avoir dans ses boites !

Une fois de plus on s’aperçoit que l’on ne pêche plus assez avec les leurres durs qui sont pourtant si jolie ! J’en profite pour saluer un guide  qui m’avait découvrir il y a 10 ans  le leurre dur et que je ne peux que vous conseiller. Session leurre dur en normandie

Bon Vents , Bonnes Mers !