Nous rentrons dans la période creuse de la saison, celle où le temps de pêche diminue autant que la lueur du soleil… il va être temps de faire un petit check-up du matériel qui a été sollicité tout au long de l’année. Nous avons décidé de faire une petite série d’articles consacrés à l’entretien du matériel.

Pour commencer, nous allons aborder l’entretien simple d’un moulinet casting. Nous ne parlerons pas, ici, de changer des pièces, comme la roue de commande ou le pignon et les roulements, mais juste d’effectuer les tâches de graissage nécessaires afin de préserver la longévité et la fluidité de votre moulinet.

Certains moulinets, comme les moulinets Abu Garcia entre autres, possèdent une trappe de graissage rapide, nous occulterons cela afin de couvrir l’ensemble des moulinets casting. Pour cet article, nous allons démonter un moulinet Shimano Aldebarran.

La première étape, consiste tout d’abord à préparer les outils et l’espace de travail. Pour la majorité des moulinets, nous aurons besoin :

– Un chiffon sec et non pelucheux

– Clé à pipe ou anglaise en Taille 10 dans 99% des cas.

– Tournevis plat (petit, moyen voire grand)

– Tournevis cruciforme (petit et moyen)

-Graisse (si possible spéciale casting comme celle en photo -Shimano DG04 ou Ace-2 – mais pas de la graisse marine ou de la graisse classique pour les gonds de porte…)

– Graisse Permalub (ou équivalente)

– Huile lubrifiante fine T9 ou équivalente (surtout pas de WD40 par exemple…)

Une fois l’espace de travail défini et le matériel préparé, nous commençons par ouvrir le moulinet coté opposé à la manivelle. Plusieurs systèmes d’ouverture existent, certains par un levier d’ouverture, d’autres par une vis de verrouillage. Nous enlevons la bobine et le carter (sur certains moulinets le carter ne s’enlève pas en restant fixé au bâti . Pour enlever la bobine, vous pouvez avoir trois vis cruciformes à retirer, selon le moulinet).

Ensuite on passe côté manivelle, on enlève le protège écrou avec le petit cruciforme ou plat (selon les moulinets) et on dévisse l’écrou avec la clé de 10. A partir de là, on peut enlever la manivelle, puis le frein étoile et toutes les pièces jusqu’au carter ( dans la plupart des cas, sous le frein étoile, il y a un ressort, un écrou fileté, une rondelle de friction, deux rondelles incurvées – quelquefois une rondelle d’ajustage fine et un roulement).

 

 

 

 

 

 

 

 

Pensez, si vous n’êtes pas sur, à conserver l’ordre de démontage des pièces, cela vous facilitera la tâche lors du remontage!

A cette étape, il ne reste plus qu’à enlever les vis, avec un tournevis cruciforme moyen ou un plat, pour enlever le carter. En général il y a 3 ou 4 vis, plus une à l’intérieur du bâti (sous la bobine). Dès lors, le carter principal peut être enlevé (gardez le moulinet avec l’axe vertical lorsque vous retirez le carter, cela évitera que des pièces tombent accidentellement…).

Une fois le carter enlevé, on le laisse de coté, et on s’occupe d’enlever la roue de commande et la roue crantée. Allez y doucement, le but est de ne pas abîmer l’usinage (Il est normal que la roue de commande force légèrement autour de l’axe, lorsqu’on l’enlève). On retire également le pignon avec son support plastique et les deux ressorts de rappel. A partir du moment ou le moulinet est dépourvu de sa pignonnerie, on peut nettoyer tout les excédents de graisse et de salissure à l’aide du chiffon. Une fois le moulinet propre, voici ce que vous devez obtenir.

Pour la pignonnerie, démontez chaque pièces dans l’ordre. Nous ne nettoierons ici que les disques de frein et la roue crantée (attention à vos vêtements lors du nettoyage des disques de freins). La roue de commande et le pignon ne sont pas à frotter avec le chiffon sous peine de les abîmer ou de mettre une salissure pouvant rendre le moulinet désagréable à utiliser.

Il reste une dernière chose à nettoyer avant de passer au graissage du moulinet. Il faut démonter la petite protection avant de la vis sans fin sur le devant du moulinet. Il ne doit normalement ne rester qu’une vis à retirer pour enlever la protection.

 

Un petit coup de chiffon ici aussi, notamment sur la came de vis sans fin

Une fois toute les pièces nettoyées, nous allons passer au graissage. Nous allons commencer par mettre sur la vis sans fin préalablement nettoyée, un peu de Graisse Permalub.

Nous remontons ensuite la protection avant et la vis et nous posons le moulinet pour nous occuper des rondelles de frein. On prend la graisse DG04 ou équivalente et on graisse la rondelle qui va venir sur la rondelle crantée. Cela ne sert a rien de trop en mettre, il faut juste qu’il y ait un léger film homogène sur la rondelle.

On positionne ensuite la rondelle graissée sur la rondelle crantée. On en profite pour remettre le pignon et son support en place. On pourra mettre un peu de Permalub sur les deux ressorts (attention il y a un sens sur le support plastique, bien veiller à le remonter comme il faut. Si vous n’êtes pas sur, positionnez le à vide, vous verrez il y a des détrompeurs).

Nous passons maintenant au graissage de la rondelle de frein principale (en général elle est en carbone). Idem que précédemment, on applique une couche fine et homogène et on la positionne dans la roue de commande. On passe au graissage le plus important, celui de la roue de commande. Il ne faut la encore pas « bourrer » la roue de commande de graisse, un film léger et homogène sera bien plus efficace. Pour être sur de ne pas trop en avoir mis, vous pouvez faire tourner la roue de commande entre vos doigts et tapoter légèrement pour appliquer uniformément la graisse et enlever les surplus (voir photo ci dessous, la roue de commande est suffisamment graissée).

On peut remettre la roue de commande en place, délicatement sans forcer. Veillez à éviter de cogner le pignon lors de la descente de la roue de commande sur l’axe, allez y en douceur ! Une fois en place remettre la rondelle de calage de frein.

Il ne reste plus qu’a remonter le carter, mais avant cela, on va nettoyer l’intérieur du carter avec le chiffon pour enlever les dépôts éventuels de graisse ou de salissure. Puis on retire la douille de l’anti-retour, on lui passe un coup de chiffon et une petite goutte d’huile. Idem pour l’anti-retour dans le carter, une petite goutte d’huile.

On positionne ensuite la douille sur l’axe. Il y a un détrompeur sur la douille qui doit s’encastrer dans la rondelle de calage de frein. Puis on remet le carter principal dessus et on remet toutes les vis. On remonte dans l’ordre les pièces (rondelles, ecrous, ressort, frein étoile) et on remet la manivelle en place, ainsi que le contre écrou.

 
Avant de remettre la bobine en place, une goutte d’huile sur l’axe de bobine.

On peut remettre la bobine en place, le carter de bobine et le tour est joué!

Votre moulinet est reparti pour une saison! L’erreur la plus fréquente c’est l’utilisation systématique de l’huile! Cela ne sert à rien d’en mettre partout et surtout sur les roulements, ils sont tous censés être étanche! Au pire si ils ne le sont pas, vous risquez de laisser entrer des poussières ou des cristaux de sel, qui à terme vont nuire au roulement. Pensez y pour vos prochains entretiens!

Si toutefois vous ne vous sentez pas de démonter le moulinet, pensez au service après vente des marques qui pourront le faire à votre place!

Dans le prochain volet, nous traiterons des moulinets spinning, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires si vous souhaitez que l’on traite des sujets particuliers!

Sur ce, bon démontage …