Bonjour à tous !!!

Je ne vous cache pas que la période de fermeture fut une éternité mais il est maintenant temps de traquer maître esox dans le but de faire nos premiers gros poissons de la saison.

Je vous emmène avec moi dans un week-end de pêche sur un grand lac du sud-ouest avec mon pote Antoine pour une pêche de brochet intensive avec comme objectif de faire du gros poisson…

N’hésitez pas à nous suivre sur nos comptes Instagram sur lesquels nous sommes très actifs

  • antoine_teresi
  • fishing_tom40

Nous sommes le week-end du 1er mai et le lac est bondé de pêcheurs, les conditions paraissent optimales ; un ciel bien voilé et un vent de Nord-Ouest. Nous arrivons sur la zone de pêche à 7h pétante ; un « shallow » avec 2 mètres d’eau et des herbiers omniprésents, qui nous a toujours donné de bons résultats. La stratégie du jour est la suivante ; l’un pêche « big bait » et l’autre pêche avec des leurres de tailles moyennes (12-20cm). Pour rendre plus ludique la stratégie nous alternons à chaque heures ces deux options, ainsi Antoine commence aux « big bait » et moi sur un shad de 14 cm. On entame la première dérive et après seulement 15minutes de pêche, Antoine voit son leurre se fait intercepter au bateau et c’est gros, le stress monte et le fish est mal piqué mais je saute sur l’épuisette et écourte le combat au maximum, yes premier poisson au filet et sa cause déjà !

On commencera donc la journée par un beau poisson de 96cm avec une action de fou.

 

Après une courte séance photo, reprise des hostilités… Je touche 1 ou 2 petits poissons sur mon shad mais rien de dingue, l’heure est passée et nous échangeons nos cannes. Antoine a juste le temps de faire 4 lancés qu’il est de nouveau pendu, c’est lourd et l’amplitude des coups de tête annonce un autre gros poisson, en effet c’est long, après un combat sympa le poisson crève la surface et entre dans le filet, c’est l’explosion de joie on annonce métré et on mesure la bête qui accuse 105cm sur la toise.

La session ne pouvait pas mieux commencer, on reprend la traque et je perds malheureusement un poisson de 80+ au bateau, je passe sur un shad de 14cm UV et bim touche au premier lancé, cette fois-ci un sandre.

Après ce poisson les touches au shad se calment, je passe donc sur un vatalion 115F ramené tout doucement en cranking et j’enchaîne 2 poissons d’environ 70-75 sur 3 lancés, apparemment il restait encore de la place pour un vatalion à ce glouton.

Il est maintenant 11h est malgré des changements de leurres nous ne prenons plus de touches, c’est ainsi que s’achève la matinée avec une bonne 10aine de poissons. Après une pause casse-croûte on reprend la pêche vers 13h, la luminosité étant plus forte on décide de pêcher dans 4-5 mètres avec des shads de 14 cm bien plombés pour trouver des poissons encore actifs, on fera une bonne dizaine de petits poissons ainsi qu’une belle décroche d’un poisson de 85 au bateau. La fin d’après-midi approche et on prend la décision de retourner sur le « shallow » du matin sur lequel des gros poissons étaient actifs, la zone est fortement battue par le vent et ça pêche bien, après 10 minutes de pêche avec un big bait je prends une énorme touche (sûrement la plus grosse touche de ma vie), gros ferrage de forain et c’est pendu, c’est très lourd et on voit le poisson monter en surface au loin, après quelques rushs pour tenter d’aller sous l’herbe le poisson rentre dans le filet et c’est une bûche, re-explosion de joie…

Le leurre est englouti, je n’avais jamais vu un coffrage aussi profond sur un tel leurre… Cela témoigne bien de la violence de la touche. Le poisson est très massif mais ne dépassera pas la barre ultime, un 99 tout pile.

On continue donc tous les deux au big bait et Antoine fait un poisson 75+ par la suite, il est temps de rentrer et nous avons déjà notre plan pour le lendemain matin…

 

Le réveil sonne à 6h30 et 20 minutes après on est sur le spot de la veille, on pêche tous les deux au big bait et après seulement quelques minutes de pêche je prends une frappe de fou, je ferre et c’est gros, le poisson monte en surface et se décroche immédiatement, un beau fish estimé à 90-95, dommage…

On continu dans notre lancée et 10 minutes après cette décroche je prends une belle touche près du bateau mais je ferre dans le vide, sans trop y croire je fais un lancer sous le bras dans la même direction, le leurre arrive sur la strike zone : boum poisson et c’est joli, un magnifique 83cm.

Il est 10 h et on ne prend plus de touche sur le « shallow », la luminosité ayant augmenté on fonce dans 4 mètres d’eau et on continue au big bait, le lac est lisse et on voit à 20 mètres du bateau un gros broc chasser en surface, on lance et sur mon 3ème lancé en contrôlant la descente je prends une violente touche et je me dis que c’est le poisson vu quelques minutes avant mais non il s’agit d’un 75+.

On continue sur le cassant d’herbier et on rentre un poisson maillé puis plus rien jusqu’au moment où Antoine prend une touche d’anthologie et annonce big fish.

Je saute sur l’épuisette et me prépare mais le poisson passe sous le bateau et sonde, malheureusement ça ne peut pas être un brochet, après un sacré combat d’une 15aine de minutes dans les herbiers le poisson monte et c’est un beau silure de quasiment 2 mètres.

Après un sandwich on pêche encore l’après-midi mais ce fut le calme plat, on en restera là pour aujourd’hui.

Un bilan de session avec pas moins de 35 poissons dont 4 beaux brochets : 105, 99, 96, 83 !

Une session au top avec du nombre, de la taille, des surprises et les potes.